RMC Sport

Grèce: Quand les supporters descendent sur le terrain pour agresser l'équipe adverse

Panathinaïkos

Panathinaïkos - AFP

Le derby Panathinaïkos-Olympiakos, dimanche soir dans le championnat grec, a été arrêté après 70 minutes de jeu après de nombreux débordements des supporters locaux.

C'est l'un des matchs les plus chauds d'Europe, et cette fois, il n'est même pas allé à son terme. Dimanche soir, dans le championnat grec, le derby Panathinaïkos-Olympiakos a été arrêté vers la 70e minute de jeu à la suite de nombreux débordements des supporters locaux.

Dès la 5e minute, alors que le tableau affichait 0-0, des fans du PAO sont d'abord descendus de leur tribune pour "attaquer" le banc de touche de l'Olympiakos, provoquant une échauffourée avec les joueurs adverses. Les stadiers et forces de l'ordre sont intervenus, et après une petite interruption, la rencontre a pu reprendre.

L'envahissement de trop

Mais une heure plus tard, un second envahissement de terrain, provoqué par des affrontements entre hooligans et policiers en tribunes, a cette fois conduit l'arbitre de la rencontre à renvoyer les acteurs au vestiaire. L'homme au sifflet a alors demandé l'évacuation du stade pour que la partie se termine (l'Olympiakos menait 1-0), mais les fans refusant d'obéir, il a décidé de l'arrêt définitif du match.

Sauf surprise, le Panathinaïkos devrait donc avoir match perdu sur tapis vert, et risque en plus de se voir retirer des points. Ce qui n'arrangerait pas ses affaires, étant donné qu'il n'est que 7e du championnat.

CC