RMC Sport

Info RMC SPORT : Aurier a porté plainte pour violences policières

Serge Aurier

Serge Aurier - AFP

En garde à vue après avoir été interpellé par la BAC ce lundi matin, Serge Aurier a porté plainte dans la journée pour violences policières.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Aurier. Selon les informations de RMC Sport, Serge Aurier a porté plainte contre le policier qui l'a interpellé pour violences policières.

Rappel des faits. Il est 5h40 du matin quand Serge Aurier, un de ses amis et deux amies. L'international ivoirien se trouve sur la rue de Ponthieu en face du Titty Twister quand il monte dans une Porsche Cayenne noir immatriculée en Belgique. La nuit précédente, la rue de Ponthieu a été le théâtre d'une fusillade, les policiers sont sur les dents.

Aurier contrôlé

Quand les amis d'Aurier et lui démarrent la voiture, un véhicule de la BAC arrive en contresens rue de Berri. La police se met à hauteur de la voiture d'Aurier et lui demande de stopper l'automobile. L'ami d'Aurier arrête le véhicule. Là BAC intervient rapidement. Aurier est encore dans le véhicule quand une policière demande au latéral droit de descendre pour un contrôle en lui mettant une lampe torche dans les yeux. Une demande dans un ton plus que véhémente avec aussi quelques insultes.

>> La garde à vue de Serge Aurier prolongée

Aurier descend du véhicule quand un policier s'approche de lui afin de procéder au contrôle. Un policier demande alors à Aurier de sortir les mains des poches. Le joueur met du temps à s'exécuter et aurait reçu dans la foulée un coup de poing selon un témoin de la scène. Là les esprits s'échauffent. Deux policiers interviennent sur l'ancien toulousain. Nul ne sait si dans l'intervention musclée des échanges de coup auraient été donnés. Un policier a porté plainte contre Aurier pour violence en raison d'un coup de coude.

Blessures à la lèvre et au front pour Aurier

Une information mise à mal par des témoins de la scène qui expliquent que Aurier n'a pas donné de coup. Le joueur a été emmené au commissariat du 8e arrondissement. Il a été en début d'après midi à l'hôpital faire constater ses blessures notamment une blessure à la lèvre et au front. Il a été plusieurs fois entendu ce lundi mais n'a pas été confronté au policier qui ne s'est pas rendu au commissariat avant de prendre son service cette nuit.

>> Aurier, 18 mois de sortie de route

Aurier va être confronté dans les prochaines minutes au policier qui l'a arrêté. Une chose trouble les enquêteurs: le chauffeur et ami de Serge Aurier ( qui n'a pas été interpellé ) et qui n'a pas revu Aurier depuis les événements de cette nuit tient le même discours. La police disposerait de quatre témoins dans cette affaire. L'ami, les deux femmes dans la voiture et un quatrième témoin. 

Mohamed Bouhafsi