RMC Sport

Le gardien de Botafogo disjoncte et fracasse le VAR (littéralement)

Furieux après des décisions prises par le VAR, le gardien de Botafogo, Roberto Fernandez, a asséné un coup de pied à l'équipement à l'issue du match.

Deux buts refusé par la vidéo, c'en était trop pour Roberto Fernandez. Frustré par ces décisions et la défaite de son équipe, Botafogo, samedi face à l'Internacional Porto Alegre (2-0) en championnat du Brésil, le gardien a disjoncté à l'issue de la rencontre. Le joueur paraguayen s'est dirigé vers le poste d'assistance-vidéo situé aux abords du terrain pour y asséner un violent coup de pied. 

Son geste a eu pour effet de faire tomber l'écran au sol, abîmant l'équipement très coûteux. Si certains détracteurs de l'outil se sont réjouis de ce coup de sang, cela pourrait coûter cher au gardien de 32 ans. Celui-ci risque en effet d'un à six matchs de suspension. Son geste a été consigné dans le rapport de l'arbitre et il pourrait se faire sanctionner au motif d'une "attitude contraire à la discipline ou à l'éthique sportive".

Celui qui est surnommé "El Gatito" (le petit chat) s'est excusé sur Instagram après son geste d'humeur. "Avec tête reposée, bien sûr, je suis désolé, a-t-il écrit. Ce n'est pas un geste dont je suis fier et c'est une réaction que je n'aurais pas dû avoir. Je connais mon rôle, je sais que je dois donner l'exemple. Mais tout a une limite et nous n'avons même pas les moyens d'essayer d'améliorer les choses dans l'arbitrage."

Il a aussi jugé les décisions trop injustes pour ne pas réagir. "A chaud, et avec tout ce que tout le monde a vu dans les décisions d'arbitrage, c'était presque impossible de ne montrer aucune réaction. Les athlètes doivent avoir le droit de participer à cette construction d'un nouvel arbitrage dans le monde. Que se passe-t-il? Aujourd'hui, cela ne nous satisfait pas. Juste ça."

NC