RMC Sport
en direct

Le sport face au coronavirus en direct: le ministère des Sports dévoile son plan vaccination pour les athlètes

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, à l'Elysée, le 7 juillet 2020

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, à l'Elysée, le 7 juillet 2020 - Ludovic Marin © 2019 AFP

Si la vaccination avance, la France traverse toujours un nouveau confinement même si les mesures pour la pratique sportive et l'ouverture des stades pourraient s'alléger prochainement. Retrouvez toutes les informations en direct.

JO: la position du ministère des Sports sur la vaccination des athlètes

Soucieux de garantir la santé et la compétitivité de l’équipe de France Olympique et Paralympique dans la perspective des Jeux de Tokyo, et conformément aux préconisations des organisateurs, les athlètes et entraîneurs qui représenteront la France à Tokyo cet été auront la possibilité de se faire vacciner, a fait savoir à RMC Sport le ministère chargé des Sports. Cette population restreinte de maximum 1400 personnes composée d'athlètes et de cadres a été identifiée par le Ministère chargé des Sports en lien avec les comités olympique et paralympique ainsi que l’Agence nationale du Sport. "Le ministère des Solidarités et de la Santé proposera, dès cette semaine et jusqu’à fin mai, des créneaux à ceux qui ont exprimé le souhait d'être vaccinés, en cohérence avec leur calendrier sportif dans le centre de vaccination le plus proche de leur lieu d'entraînement en lien avec les Agences Régionales de Santé", explique le ministère. Les athlètes et les membres de l’encadrement ciblés pour la vaccination en vue de Tokyo sont contactés par leur ARS (Agence Régionale de Santé) locale afin de prendre rendez-vous dans un centre de vaccination.

LNR: pas de changement en Top 14 et Pro D2

Selon nos informations, le comité directeur de la Ligue nationale de rugby (LNR) a entériné le fait qu’il n’y aurait pas de changement concernant les montées et descentes en Top 14 et Pro D2.

Réuni ce mardi, il a validé les modalités de descentes et de montées classiques qui avaient été définies au début de la saison et ce, même si des présidents de clubs (tels que Bayonne, Montpellier, Pau) poussaient pour des changements, comme le fait que le 14e, et non plus le 13e, joue un barrage contre le finaliste perdant de la Pro D2.

En 2e division justement, d’autres présidents désiraient le gel des descentes, ce qui aurait entraîné la constitution d’un championnat à 17 et non plus à 16.

Mais devant les engagements pris initialement, les matchs en plus et les droits télés à se diviser en plus grand nombre en perspective, le comité directeur de la LNR a tranché: pas de changement, ce sera le statu quo pour le rugby professionnel français.

(Wilried Templier)

Aleksandr Golovin testé positif au Covid-19

Avant la réception de l'Olympique Lyonnais prévue ce dimanche, l'AS Monaco pourrait bien être privé d'un nouvel élément offensif. Ce mardi, Aleksandr Golovin a été testé positif au Covid-19.

Le Russe passera un nouveau test ce mercredi qui viendra confirmer sa contamination ou non. En cas de nouveau résultat positif, il sera placé à l'isolement et s'ajoutera à la liste d'absents avec laquelle devra composer Niko Kovac pour affronter l'OL.

La Libertadores perturbée en Colombie

Bogota a interdit lundi la tenue de deux matches de Copa Libertadores et Sudamericana de football prévus cette semaine, en raison de la troisième vague de Covid-19 qui touche la capitale colombienne. Les deux rencontres devraient finalement être jouées dans le centre de la Colombie, selon différentes sources.

La ville de Bogota est passée en alerte rouge en raison de la situation sanitaire dégradée, une mesure qui entraîne notamment l'interdiction "des activités sportives, telles que les tournois de football professionnel", a confirmé à l'AFP lundi soir un porte-parole de la municipalité.

Deux rencontres continentales sont concernées: une de Copa Libertadores (équivalent de la Ligue des champions) entre Santa Fe Bogota et le club brésilien de Fluminense prévue mercredi, et une de Copa Sudamericana (similaire à la Ligue Europa) entre un autre club de la ville, L'Equidad et l'équipe vénézuélienne d'Aragua, programmée jeudi.

Ce deuxième match devrait finalement se jouer à Pereira (centre-ouest), a annoncé mardi le président de L'Equidad, Carlos Mario Zuluaga. Santa Fe-Fluminense devrait de son côté se tenir à Armenia, selon la mairie de cette ville également située dans le centre de la Colombie. Ces deux changements devront au préalable être validés par la Confédération sud-américaine (Conmebol).

Le dilemme des villes hôtes des JO de Tokyo

Continuer malgré tout ou renoncer? Des centaines de communes japonaises associées aux JO prévus cet été (23 juillet - 8 août) sont confrontées à ce choix difficile face à la crise sanitaire qui perdure: certaines se retirent, comme Okuizumo, d'autres échafaudent des compromis pour tenter de sauver les apparences.

Okuizumo avait investi l'équivalent de plus de quatre millions d'euros, une grosse somme pour cette localité d'à peine 12.000 habitants, dans la rénovation de ses installations sportives, en prévision de ses hôtes indiens. Mais le bourg a jeté l'éponge face au casse-tête qu'impliquait leur accueil dans un contexte sanitaire toujours critique: il aurait fallu créer une "bulle" pour les sportifs, avec des tests de dépistage réguliers et une équipe médicale disponible en permanence.

Plus de 500 municipalités japonaises s'étaient portées volontaires pour recevoir les 206 délégations olympiques de pays ou territoires. Ces communes devront désormais veiller à faire respecter des règles de distanciation physique entre les habitants et les sportifs. Ce qui sonne le glas des visites en milieu scolaire et des séances d'entraînement ouvertes au public. Dans le nord du Japon, la ville de Kurihara a également renoncé à héberger l'équipe sud-africaine de hockey sur gazon, estimant que le jeu n'en valait plus la chandelle.

"Si cela devient simplement un centre d'entraînement de sportifs, sans échanges avec les habitants, ces derniers ne vont pas en profiter", justifie Hidenori Sasaki, un responsable municipal chargé de l'éducation au niveau local. Dans certains cas, des équipes olympiques ont annulé d'elles-mêmes leurs hébergements initialement prévus au Japon, à cause des risques sanitaires. L'équipe australienne de natation a ainsi renoncé à s'entraîner à Nagaoka, dans le département de Niigata (nord). L'équipe canadienne de tennis de table a fait de même pour Okaya, dans le département de Nagano (centre). (AFP)

Bonjour à tous

Bonjour et bienvenue dans notre livre pour suivre toutes les informations sur les impacts du coronavirus dans le monde du sport. Avec la vaccination, les restrictions devraient prochainement être alléger. Les saisons de Top 14 et de Ligue 1 devraient se conclure à huis clos mais des réflexions sont en cours pour la présence du public lors de grands évènements en France comme Roland-garros, la finale de la Coupe de France, les matchs des Bleus où le Grand Prix moto.

RMC Sport