RMC Sport

Le sport face au coronavirus en direct: M6 réitère sa proposition de diffuser OM-PSG dimanche

Stade Vélodrome

Stade Vélodrome - AFP

Le coronavirus met toujours le monde du sport au ralenti même si les compétitions professionnelles sont maintenues. Suivez toutes les informations dans notre direct.

[19h50]

La LFP se donne 48h pour décider de la suite

Conformément à ce que nous annoncions plus tôt dans la soirée, DAZN, Discovery et Amazon se sont portés acquéreurs de 80% des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, abandonnés par Mediapro, a confirmé la LFP dans un communiqué. Aucune prix de réserve n'a toutefois été atteint. "Les consultations sont déclarées infructueuses", a indiqué la Ligue, qui se donne 48h pour "définir les prochaines étapes de la commercialisation de ses droits".

[19h34]

Droits TV: M6 propose de diffuser OM-PSG dimanche

Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, annonce sur Twitter que sa chaîne se propose pour diffuser OM-PSG ce dimanche en Ligue 1. "Après cet appel d'offres infructueux et afin de ne pas priver le public du match OM-PSG, M6 réitère sa proposition à la LFP de diffuser le match ce dimanche", écrit-il.

[19h16]

Droits TV: "La situation est intéressante" selon Aulas

"Je n’ai pas le droit de parler, mais la situation est intéressante, a estimé le président de l'OL Jean-Michel Aulas à sa sortie du siège de la LFP à Paris. Ça veut dire positive. (Des diffuseurs pourraient répondre à votre attente ?) Bien sûr."

[19h15]

Droits TV: Piat s'attend à une discussion de gré à gré

"Les offres étaient inférieures au prix de réserve donc fin de match, a lâché le co-président de l’UNFP Philippe Piat. Un nouvel appel d’offres ? Non. Ça va être probablement du gré à gré."

[18h55]

Amazon, une éclaircie dans la grisaille

"On se donne 48h pour trouver la meilleure stratégie", explique un participant. "L’offre d’Amazon est vraiment intéressante via leur plateforme Prime Vidéo. C’est la bonne surprise de la soirée."

[18h29]

DAZN, Amazon et Discovery (Eurosport) ont tenté le coup

Parmi les candidats à l’appel d’offre il y avait notamment : DAZN, Amazon et le groupe Discovery. Infructueux. Le CA de la LFP se donne 24h de réflexion pour la suite à donner à ce feuilleton.

LB et AP

[18h07]

Quel(s) scénario(s) attendu(s) en fin de soirée ?

Les offres étudiées par le comité de pilotage de la LFP n’ayant pas répondu au minimum exigé en vue d'une attribution potentielle des droits TV à la date du 5 février, à deux jours du "Classique" OM-PSG, des discussions de gré à gré pourraient suivre dans les prochains jours avec les acquéreurs potentiels des lots délaissés par Mediapro, à moins que la LFP ne choisisse de repartir de zéro.

[17h51]

Il va maintenant y avoir un conseil d'administration de la LFP à 18h pour travailler sur la sortie de crise après ce nouveau coup dur pour le foot français.

[17h34]

Aucun prix de réserve atteint

Selon nos informations, sur les 6 lots mis sur le marché par la LFP (4 en L1 et 2 en L2), aucun candidat n’a atteint le prix de réserve.

LB et AP

[17h14]

Droits TV de la L1: cinq dossiers en tout

Cinq dossiers ont été déposés à la LFP pour l'appel d'offres des droits TV de la L1 et de la L2, dont celui de Jean-Michel Roussier, le dirigeant de Téléfoot.

(LB)

[16h00]

Droits TV de la L1: le comité de pilotage au travail, Piat ne cache pas son inquiétude

Jean-Pierre Caillot (Reims), Jean-Michel Aulas (OL), Philippe Piat (président du syndicat UNFP), Jacques-Henri Eyraud (OM), membres du comité de pilotage, sont dans les locaux de la Ligue pour étudier les offres des candidats à l’appel d’offres des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Si Aulas ne s’est pas dit surpris par l’absence de BeIN Sports et Canal+, Philippe Piat s’est montré inquiet: "Si, je suis inquiet. D’autres candidats sont là. On peut imaginer des montages. On va voir."

Après l'étude des offres qualitatives (mode de diffusion, de production, modèle économique…), le comité de pilotage va ouvrir les enveloppes quantitatives de chaque candidat à partir de 16h. Un Conseil d’Administration pour entériner une éventuelle décision pourrait ensuite avoir lieu.

Loïc Briley et Sarah Griffon

[12h24]

Droits TV de la L1 et de la L2: Canal + a boycotté l'appel d'offres

Comme indiqué par L'Equipe, Canal + a boycotté l'appel d'offres des droits TV du foot français. La chaîne cryptée n'a ainsi pas déposé de dossier ce lundi. Le groupe Canal contestait le fait que cet appel d'offres ne concerne pas le lot 3 qu'il a acquis en sous-licence de beIN Sport.

Le tribunal de commerce de paris a fixé une audience au 19 février pour traiter cette contestation de Canal + sur l'appel d'offres. La chaîne a aussi poursuivi la LFP devant l'Autorité de la concurrence pour "abus de position dominante". 

[12h13]

Droits TV de la L1 et de la L2: quatre dossiers ont été déposés pour l'appel d'offres

La période de deux heures, entre 10 et 12 heures, prévue par la Ligue pour déposer les dossiers de candidatures aux droits TV, de la Ligue 1 et de la Ligue 2, est désormais close.

Quatre dossiers ont été déposés dont au moins un provenant d’un média étranger. La Ligue et son comité de pilotage vont maintenant étudier les offres qualitatives jusqu’à 16h, avant d’ouvrir les enveloppes financières.

Loïc Briley

[10h01]

XV de France : pas de cas positifs chez les Bleus

En pleine préparation pour le Tournoi des VI Nations, les joueurs de Fabien Galthié ont passé dimanche soir des tests Covid-19 qui étaient attendus après les cas positifs à Agen (3) et Toulouse (2). Mais bonne nouvelle ce lundi matin, tous les résultats sont négatifs. Il n'y a donc pas de cas de Covid chez les Bleus à une semaine de leur entrée en lice face à l'Italie samedi à Rome.

JFP

[08h56]

Un professeur milite pour le retour du public dans les stades

Le Professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, s'étonne de la tenue des matchs à huis clos en extérieur. "Quand les spectateurs se contaminaient, cela se passait surtout dans les bistrots en face des stades quand ils étaient ouverts, explique-t-il dans "Bourdin Direct" sur RMC ce lundi. Ils ne se contaminaient pas dans les stades ouverts. D'ailleurs, on voit qu'en Australie des spectateurs vont assister à l'Open d'Australie, même s'ils ont maitrisé l'épidémie. Mais quand elle était en cours, il y avait aussi des spectateurs. On a peut-être oublié qu'à l'extérieur, on avait peu de chance de se contaminer."