RMC Sport

Les Rangers en faillite… à cause d’une taxe injustement trop élevée?

Selon le Times, le fisc du Royaume-Uni aurait prélevé un montant trop élevé sur l’ardoise des factures impayées par les Rangers, avant que le club ne soit placé en liquidation judiciaire en 2012, puis relégué en quatrième division.

A peine sortie, l’information a provoqué un immense scandale au Royaume-Uni. Tout particulièrement en Ecosse. Mais le tollé risque de se propager, car il est question des Rangers, un club historique du football européen, respecté sur toute la planète. Le HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs), l’organisme responsable de la collecte des taxes au Royaume-Uni, serait sur le point, selon le Times, d’effacer une partie de l’ardoise qui a provoqué la liquidation du club en 2012.

Le percepteur aurait en effet reconnu avoir encaissé 50 millions de livres de trop, entraînant le club dans l’abîme à l’époque de sa liquidation (le club croulait sous le poids des dettes et des factures impayées). Le HMRC a d’abord affirmé que l’ancienne société d’exploitation du club devait environ 70 millions de livres sterling pour avoir utilisé des trusts offshore controversés, connus sous le nom de EBT (Employee benefit trusts), afin de payer les joueurs et le personnel.

Le club aurait été "plus attrayant"

Selon le Times, la facture impayée pour l'utilisation abusive d'une fiducie offshore pour rémunérer les joueurs et le personnel des Rangers entre 2001 et 2010, principalement sous le mandat de David Murray, devrait se situer autour du montant beaucoup plus abordable de 20 millions de livres. Cela équivaut à 2 millions de livres sterling par an, entre 2001 et 2010, lorsque le système d’évasion fiscale était en place.

L’ancien président des Rangers, John McClelland, interrogé par le Times, a estimé que cela aurait rendu le club plus attrayant pour des acheteurs potentiels, avant qu’il ne s’effondre en 2012 avec la bienveillance du consortium qui avait racheté les actifs du club quelques semaines auparavant. Relégués en quatrième division après la liquidation du club, les Rangers ont mis quatre ans à retrouver l’élite du football écossais et courent après un premier titre majeur depuis toutes ces années. Le club des Rangers est à égalité avec le Celtic (31 points en 12 matches), qu’il défiera en finale de la Coupe de la Ligue écossaise le 8 décembre. 

QM