RMC Sport

Affaire Diakhaby: Tebas évoque un malentendu, le joueur français de Valence ironise

Alors que la Liga n'a pas trouvé de preuve formelle d'une insulte raciste de Juan Cala à l'encontre de Mouctar Diakhaby, Javier Tebas a de son côté estimé vendredi qu'il s'agissait sans doute d'un "maletendu". L'avis du dirigeant de la Liga a fait réagir le principel intéressé sur son compte Instagram.

La Liga n'a pas trouvé la moindre preuve d'une quelconque insulte raciste de la part de Juan Cala à l'encontre de Mouctar Diakhaby. Telle est la principale conclusion du rapport publié ce vendredi de l'organe gestionnaire du football professionnel espagnol, qui a mandaté une société experte en lecture labiale.

Le club de Valence, où évolue Diakhaby, a affirmé dans la foulée son soutien à son défenseur tout en maintenant les accusations. Le joueur français a utilisé son compte Instagram pour donner sa réaction. Surtout aux propos du président de LaLiga, Javier Tebas, qui a donné son avis en expliquant que Diakhaby avait peut-être mal compris ou entendu Cala. "Un malentendu??", a publié le Français avec trois smileys montrant son ironie, par-dessus une capture d'écran d'un article relayant l'opinion de Tebas.

Diakhaby
Diakhaby © Instagram

Diakhaby accuse Cala de l'avoir insulté de "noir de merde"

Javier Tebas justifiait son avis sur les ondes de la radio espagnole, sur les bases du rapport publié plus tôt ce vendredi. "Après avoir analysé les éléments, il est conclu que l'on ne trouve dans aucun des médias disponibles de LaLiga des preuves que le joueur Juan Torres Ruiz (Juan Cala) a insulté dans les termes rapportés par Mouctar Diakhaby, indiquait le communiqué de la Liga ce vendredi. Plus précisément, les fichiers audiovisuels et numériques disponibles ont été examinés, les audios de l'échange, les images diffusées et ce qui a été diffusé sur les différents réseaux sociaux ont été analysés."

Diakhaby était sorti du terrain après la 29e minute dimanche dernier lors de la rencontre de Liga entre Valence et Cadix, reprochant à Juan Cala de l'avoir insulté de "noir de merde". Selon ce rapport, comme indiqué par Cope, Juan Cala aurait prononcé les mots "merde", "laisse-moi tranquille" ou "excuse-moi, ne te fâche pas". Mais pas d'insulte raciste. "Il est prouvé que Cala n'est pas raciste et que Diakhaby a mal entendu. Il a dû mal comprendre, avait assuré ce vendredi Javier Tebas. J'ai aussi confiance en ce qu'il dit mais il a dû mal comprendre comme cela se passe tant de fois dans la vie."

L'affaire Diakhaby n'est peut-être pas pour autant finie alors que la Fédération espagnole (RFEF) a encore la possibilité de prononcer des sanctions disciplinaires à l'encontre de Juan Cala.

GL