RMC Sport

Liga: "Aucune preuve" d'insulte raciste de Cala contre Diakhaby

La Liga a communiqué ce vendredi sur les conclusions du rapport demandé dans l'affaire des insultes racistes dénoncées par le Français Mouctar Diakhaby. Le joueur de Valence avait quitté dimanche dernier le match face à Cadix, accusant Juan Cala. Cinq jours après les faits, la Liga indique n'avoir "aucune preuve".

Une société d'experts en lecture labiale, mandatée par la Liga, n'a pas trouvé d'insulte raciste de la part de Juan Cala à l'encontre de Mouctar Diakhaby. Des investigations ont été menées ces derniers jours pour déterminer si le défenseur de Cadix avait bien tenu des propos offensants. Le joueur de Valence avait expliqué avoir entendu "noir de merde" dans la bouche de Juan Cala.

La Liga n'a pas trouvé de preuves

"Après avoir analysé les éléments, il est conclu que l'on ne trouve dans aucun des médias disponibles de LaLiga des preuves que le joueur Juan Torres Ruiz (Juan Cala) a insulté dans les termes rapportés par Mouctar Diakhaby, indique le communiqué de la Liga ce vendredi. Plus précisément, les fichiers audiovisuels et numériques disponibles ont été examinés, les audios de l'échange, les images diffusées et ce qui a été diffusé sur les différents réseaux sociaux ont été analysés."

Accusé, Juan Cala avait clamé son innocence ces derniers jours, assurant ne pas avoir tenu le moindre propos raciste à l'encontre de Mouctar Diakhaby. Le défenseur français de Valence avait quitté la pelouse dimanche après 30 minutes, mais ses coéquipiers étaient revenus ensuite pour terminer la rencontre.

La Liga précise bien avoir mandaté une societé d'experts en lecture labiale pour analyser le comportement des deux joueurs et leur conversation. Selon des informations de la radio Cope, cette société aurait assuré que Juan Cala a prononcé les mots "merde", "laisse-moi tranquille" ou "excuse-moi, ne te fâche pas". Mais le défenseur de Cadix n'auait donc pas prononcé d'insulte raciste à l'encontre de Mouctar Diakhaby.

GL