RMC Sport

Barça: Koeman regrette les erreurs d'Umtiti mais ne l'accable pas

Ronald Koeman, entraîneur du FC Barcelone, a regretté des erreurs Samuel Umtiti, impliqué sur les deux buts concédés par les Catalans, mercredi à Séville (2-0) en demi-finale aller de la Coupe du Roi.

Le FC Barcelone ne s'est pas vraiment rassuré à moins d'une semaine de recevoir le PSG en 8e de finale aller de la Ligue des champions (16 février, 21h, en direct sur RMC Sport). Les Catalans se sont inclinés à Séville (2-0), mercredi en demi-finale aller de la Coupe d'Espagne. Et Ronald Koeman n'a pas été très rassuré par la prestation défensive de ses troupes, privées de nombreux joueurs dans le secteur, comme Gérard Piqué, Ronald Araujo, Sergi Roberto ou Sergino Dest.

En leur absence, le technicien néerlandais tâtonne sur la charnière qu'il alignera face au PSG. Mercredi, Il avait décidé d'associer Oscar Mingueza et Samuel Umtiti. Et cela ne s'est pas bien passé, notamment pour le Français, impliqué sur les deux buts adverses. Il s'est d'abord fait éliminer d'un petit pont sur le superbe rush de Jules Koundé. Il s'est ensuite mal aligné avant de glisser, sur la deuxième réalisation inscrite par Ivan Rakitici. Koeman a reconnu les difficultés de l'ancien Lyonnais, sans l'accabler.

"Il a fait des erreurs comme tout le monde"

"Ce sont deux actions... On a laissé trop d'espace sur le premier but dès la moitié du terrain, et le deuxième but, on ne joue pas bien le hors-jeu, ça n'a pas été une bonne décision. Mais je crois que le reste du match, il a été bien, il a fait des erreurs comme tout le monde, et cela fait partie du football. Ce n'est pas juste de le cibler, on gagne tous ensemble et on perd aussi tous ensemble", a tempéré l'entraîneur du Barça.

Régulièrement blessé depuis 2018, Umtiti enchaîne les matchs depuis le début de l'année 2021. Mercredi, il a fêté sa cinquième titularisation de l'année. Il pourrait débuter avec Clément Lenglet face à Paris, même si Koeman est réticent à aligner deux gauchers en défense centrale. Sa place est donc en suspens, d'autant plus après les errements observés en Andalousie. La demi-finale retour de Coupe du Roi face à Séville est prévue le 3 mars. Et les choses sont assez mal engagées.

"C'est un mauvais résultat, mais pour moi c'est une récompense trop élevée pour eux, a ajouté Koeman mercredi. J'ai vu un Barça qui a très bien joué, on a tout fait, on a créé, on a beaucoup pressé en deuxième période, et je ne peux rien reprocher à l'équipe. Il nous reste un match pour essayer de l'emporter et jouer la finale."

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport