RMC Sport

Barça: un dirigeant évoque une relance du projet de Super League

Dans une interview accordée à Mundo Deportivo, le vice-président économique du FC Barcelone, Eduard Romeu, a admis que le projet de la Super League n’était pas complètement écarté par le club, tout en assurant que certains détails doivent être modifiés pour faire de cette compétiton une réalité.

Annoncée en avril 2021, la Super League lancée à l’initiative des présidents du Real Madrid et de la Juventus, Florentino Pérez et Andrea Agnelli, n’avait pas tardé à faire réagir le monde du football. Suite aux nombreux désaccords et à la réaction de supporters devant l’apparition de cette compétition, ce projet a vite été suspendu. Mais, le FC Barcelone, qui devait en être membre, n’écarterait pas l’idée de relancer la Super League.

Via un entretien accordé à Mundo Deportivo ce jeudi, le vice-président économique de Barcelone, Eduard Romeu, ne s’est pas montré fermé à l’idée de collaborer avec le Real Madrid à propos d'une relance de la Super League: "Je ne sais pas si on va de pair ou pas (avec les Madrilènes). Ce que nous disons, c’est que la Super League doit être repensée, c’est un bon projet mais nous ne sommes pas d’accord sur la façon dont il a été exécuté et comment il aurait dû être exécuté", a-t-il déclaré.

"Les fédérations et les ligues doivent se sentir à l’aise et les clubs libres"

Pour Eduard Romeu, il faudra du temps avant d'envisager à nouveau l’inauguration d’une Super League, qui contenterait toutes les parties: "Les fédérations et les ligues doivent se sentir à l’aise et les clubs libres. À partir de là, nous pouvons construire quelque chose qui sera probablement différent de ce que nous avions pensé mais dans lequel nous nous inscrivons tous (…). Au final, ça prendra plus de temps mais ce sera plus concluant", a-t-il affirmé au média espagnol.

Farouchement opposé à ce projet, l’UEFA avait vu la majorité des gros clubs donner de la crédibilité à la Super League en avançant les bénéfices que cette compétition leur apporterait. Invité à s’exprimer sur l’instance européenne, le dirigeant catalan n’est pas fermé à l’idée de trouver une solution avec l'organisation: "Je suis sûr que l’UEFA réagira et si au final cela nous aide à trouver une situation plus favorable, ce sera bien", a-t-il conclu.

JO