RMC Sport

Juanfran se paye Neymar: "Il était insupportable sur le terrain"

Ancien défenseur coriace de l’Atlético de Madrid, Juanfran a cité Neymar comme l’adversaire qui l’exaspérait le plus sur un terrain lors des confrontations face au FC Barcelone.

Formé au Real, Juanfran a finalement brillé avec les couleurs de l’autre club de la ville, l’Atlético (2011-2019). Avec les Colchoneros, le défenseur a remporté un titre de champion (2014), deux Ligues Europa (2012, 2018) et disputé deux finales de Ligue des champions. Invité sur la radio Cadena Ser jeudi, l’Espagnol, actuellement sans club après une expérience de deux ans au Brésil au FC Sao Paulo, a évoqué la course au titre en Liga entre l’Atlético, le Barça et le Real Madrid.

Il aimerait voir triompher Antoine Griezmann, son ancien coéquipier parti dans les rangs du Barça en 2019. Même s’il conserve une préférence pour son ancien club, renforcé l’été dernier par Luis Suarez… en provenance du Barça.

"En dehors du terrain, ils m'ont très bien parlé de lui, mais sur le terrain, il était insupportable"

"Imaginez le désir que Luis aura, salive le joueur de 36 ans. Nous aimons Antoine, comme tous les fans du Barça aiment Luis. Nous aurions aimé qu'il (Griezmann) reste et qu’il soit notre étendard pendant 10 ans ou plus, mais ça ne s’est pas passé comme ça. Nous verrons qui marche le plus fort. Sans connaître Luis avec qui je me suis frotté plusieurs fois sur le terrain, je préfère qu’il fasse mieux, c'est drôle. J'adore déjà Antoine, Jordi (Alba), Busquets (qu’il a côtoyés avec la sélection espagnole, ndlr)... J'ai de bons amis. Avec Luis, on s'est tué... mais avec Godín (son ancien équipier) aussi et les deux se retrouvaient ensuite en équipe nationale."

Mais au moment d’évoquer ses duels en Liga, Juanfran estime que Suarez n’est pas le joueur qui l’a plus agacé. "Non, c'était Neymar, a-t-il expliqué. Quand je suis allé au Brésil, je voulais en savoir plus. En dehors du terrain, ils m'ont très bien parlé de lui, que c’est un bon gamin sans problème, mais sur le terrain, il était insupportable."

NC