RMC Sport

Le Barça reste roi d'Espagne

-

- - -

Vainqueur facile à Grenade ce samedi (0-3), grâce notamment à un triplé de Luis Suarez, le FC Barcelone est devenu champion d’Espagne pour la deuxième année consécutive et la 24e fois de son histoire. Malgré son succès contre la Corogne (0-2), le Real Madrid termine second de la Liga.

Il fallait une débâcle improbable, voire un incroyable concours de circonstances pour que le FC Barcelone ne préserve pas sa couronne nationale. Le Real Madrid, lui, a longtemps prié pour que le destin penche en sa faveur. En vain. En déplacement ce samedi à Grenade, les Catalans n’ont pas tremblé (0-2) et ont remporté la Liga pour la seconde année consécutive. Un vingt-quatrième titre de champion qui n’a pas tardé à se dessiner. Si Luis Enrique avait assuré en conférence de presse d’avant-match qu’il allait « souffrir », ses hommes ont passé une rencontre sans accroc face à une équipe ayant déjà assuré son maintien. Et comme si souvent ces dernières semaines, c’est Luis Suárez, auteur d’un triplé dans l’enceinte du Nuevo Los Cármenes (ses 38, 39 et 40es buts en Liga cette saison), qui a mené les siens vers le succès. D’abord buteur sur un service de Neymar, l’Uruguayen a de nouveau fait parler la poudre peu avant la pause, cette fois de la tête après un centre de Dani Alves. Trop rarement inquiété, les Blaugrana ont entériné leur succès par une nouvelle réalisation de Suárez à quelques minutes du terme.

Cristiano Ronaldo fait le job

À défaut de devenir champion, le Real Madrid s’est au moins donné les moyens d’y croire jusqu’au bout. Galvanisés par le discours de leur coach Zinedine Zidane, qui parlait du « match de notre vie » et d’une « finale », les Merengues ont rapidement éteint tout suspense. Buteur dès la 7e minute, Cristiano Ronaldo a inscrit un doublé de la tête, quelques minutes plus tard avant de céder sa place à la pause par précaution. En seconde période, les partenaires de Karim Benzema se sont contentés de gérer leur confortable avance. Si le Real doit malgré lui se satisfaire d’une seconde place derrière son rival catalan, la maison madrilène a déjà le regard tourné vers la finale de Ligue des champions qui se tiendra le 28 mai prochain. L’occasion idéale de ne pas finir la saison sans titre.