RMC Sport

Le coach de Leganes tacle fort la Liga après le départ de Braithwaite au Barça

Martin Braithwaite a quitté Leganes pour le FC Barcelone, après le paiement de sa clause libératoire par le club catalan. L'avant-dernier de la Liga perd son meilleur buteur sans pouvoir le remplacer, mais Javier Aguirre, l'entraîneur, croit en son groupe. Même s'il égratigne, avec des mots fleuris, les autorités du football espagnol et leur règlement.

Martin Braithwaite est déjà dans le groupe du FC Barcelone pour le match de samedi, au Camp Nou contre Eibar à 16 heures. L'ex-Toulousain fera peut-être ses débuts avec les Blaugrana. Plus tôt, Leganes, le club qu'il vient de quitter pour 18 millions d'euros en joker médical, se déplacera à Vigo pour défier le Celta. Un match crucial entre les visiteurs, 19es à égalité de points avec la lanterne rouge (l'Espanyol Barcelone), et les locaux, 17es avec 21 points.

"Que voulez que je fasse? Que je pleure? Ça n'arrivera pas"

Javier Aguirre, l'entraîneur de Leganes, a livré une conférence de presse haute en couleurs après le départ du Danois. Le technicien n'en veut pas au Barça mais aux dirigeants du football espagnol, dont le règlement a permis aux Catalans de recruter un joueur hors période de mercato (en tant que joker médical) sans que Leganes n'ait son mot à dire et ne puisse pallier ce manque. "Je pense qu'ils nous ont b***, comme on dit au Mexique", a lancé l'ancien sélectionneur.

Mais pas question pour l'entraîneur de se laisser abattre. "Que voulez-vous que je fasse? Que je pleure? Eh bien, ça n'arrivera pas. Et tant que le ciel se lèvera le matin et que nous serons autorisés à jouer à onze et que nous auront 26 hommes dans le groupe, alors on aura une chance", martèle-t-il. Sortir de la zone rouge sans Braithwaite? "Ce serait irrespectueux que je dise que nous sommes foutus, parce que j'ai de supers joueurs", rétorque Javier Aguirre. La mission maintien est lancée et le mot d'ordre est clair: "On va se battre comme des animaux."

N.B