RMC Sport

Liga: un combat physique mais pas de buts entre l'Atlético et le Real

Avant la Ligue des champions, l'Atlético de Madrid et le Real se sont quittés dos à dos samedi soir (0-0), à l'occasion de la septième journée de Liga. Un nul qui permet aux Merengues de repasser en tête.

Un combat physique plus qu’une ode au beau jeu. Très attendu, le derby madrilène entre l’Atlético et le Real a accouché d’un match nul et vierge (0-0), samedi, à l’occasion de la septième journée de Liga. Sur un plan purement comptable, les Merengues se contenteront de ce résultat qui leur permet de récupérer la première place du classement avec un point d’avance sur Grenade, et de préserver leur invincibilité en championnat. Toujours bon à prendre à trois jours d’accueillir le Cercle Bruges en phase de groupes de la Ligue des champions (21h, à suivre en exclusivité sur RMC Sport).

Troisièmes à un point de leur adversaire du soir, les Colchoneros ont eux manqué l’occasion de décrocher une deuxième victoire de suite et de booster leur confiance avant de se rendre mercredi (21h) sur la pelouse du Lokomotiv Moscou en C1. S’ils ont montré qu’ils avaient encore des progrès à faire dans la construction du jeu, les deux rivaux ont aussi prouvé au Wanda Metropolitano qu’ils étaient au point tactiquement et physiquement.

Pas de penalty pour l'Atlético

Sergio Ramos a donné le ton d’entrée en accueillant Joao Felix par un énorme tampon au bout de cinq minutes de jeu, avant de chambrer le Portugais en lui demandant de se relever rapidement. Le prodige de 19 ans a bien failli lui répondre en ouvrant le score, mais il a trop croisé son tir du droit (8e). Diego Costa a lui aussi fait passer un frisson en tribunes quand il est passé à une poignée de centimètres de couper un centre tendu signé Thomas Partey (29e).

Le Real a aussi eu des munitions: Toni Kroos a fait chauffer les gants de Jan Oblak sur un missile de loin (40e) et Karim Benzema a forcé le portier slovène a une parade monstrueuse sur une tête décroisée (75e). Ce choc aussi intense qu’équilibré aurait pu basculer à la 77e quand Angel Correa s’est écroulé dans la surface après une charge de Sergio Ramos. Une intervention très limite, mais rien de répréhensible aux yeux de l’arbitre qui n’a pas désigné le point de penalty.

Passé tout proche de la douche froide, Zinedine Zidane a bien tenté s’insuffler un nouveau souffle à son équipe dans les dix dernières minutes en lançant James Rodriguez et Luka Jovic à la place d’un Eden Hazard très décevant et d'un Karim Benzema dont le compteur resté bloqué à cinq buts cette saison en Liga. Les changements n'auront rien apporté. Comme si ce nul arrangeait les deux camps, la fin de match a semblé interminable. Il n'y a pas plus qu'à espérer pour leurs supporters que les deux équipes en ont gardé sous le pied en vue des rendez-vous européens.

>> Revivez le nul entre l'Atlético et le Real

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abvi

RR