RMC Sport

Rami : "Gameiro est un bijou, il mérite une place en équipe de France"

Adil Rami

Adil Rami - AFP

EXCLU RMC SPORT. Adil Rami était l’invité de Larqué Foot ce vendredi sur RMC. Au lendemain de la qualification de son club, le FC Séville, en finale de Ligue Europa, le défenseur central est revenu sur son transfert en Andalousie, sans oublier d’évoquer son coéquipier Kévin Gameiro et un retour souhaité en équipe de France.

Au lendemain de la victoire du FC Séville face au Shakhtar Donetsk (3-1) en demi-finale retour de Ligue Europa, Adil Rami était l’invité de Larqué Foot sur RMC. Avec une place en finale acquise en C3 et une saison pleine en Liga, le défenseur s’est confié sur son ressenti à six jours de connaître la liste des joueurs qui seront retenus par Didier Deschamps en équipe de France pour disputer l’Euro.

Son expérience à Séville

« Ici, ils ont faim de titre. On était qualifié pour la Ligue des champions et on a fini troisièmes de notre poule. C’était une déception mais l’entraîneur (Unai Emery, qui était aussi son coach à Valence ndlr) nous a dit : ‘’ce n’est pas grave, on ira en finale de Ligue Europa car personne ne la veut autant que nous.’’ Et aujourd’hui on y est ! J’ai vécu la rivalité entre l’Inter et le Milan AC, mais la rivalité qui existe entre le FC Séville et le Bétis est extraordinaire, je n’ai jamais vu ça. Je n’ai jamais vécu un derby de ce niveau-là, c’est incroyable, c’est le feu, il faut venir le voir pour y croire. »

Les performances de Kévin Gameiro

« Il a largement le niveau international et il l’a prouvé cette année, depuis le début de la saison, car il réalise de grosses performances. On était qualifié pour la Ligue des champions et on est tombé sur la poule de la mort. Malgré cela, il a su faire de gros matches même contre les grosses équipes, il a toujours répondu présent et je pense qu’il mérite sa place en équipe de France. Je suis fier de jouer avec lui, c’est un bijou car il est présent défensivement et n’en loupe pas une offensivement. Je ne sais pas ce qu’il lui manque (pour être en équipe de France). C’est quelqu’un de discret en dehors du terrain, mais je ne pense pas que ça le pénalise pour prétendre à une place en sélection. Il a la chance de jouer une finale de C3 cette année mais ce n’est pas sa première donc son niveau européen est acquis depuis un long moment. »

Un retour en équipe de France ?

« Si j’ai fait le choix de venir à Séville, c’est pour espérer une place, un retour en équipe de France. Je me suis concentré là-dessus lors du dernier mercato et aujourd’hui j’espère que ça va payer. C’est vrai que les Bleus connaissent des petits pépins physiques, notamment avec la petite histoire autour de Mamadou Sakho (suspendu 30 jours provisoirement pour un contrôle positif à un brûleur de graisses, ndlr). Aujourd’hui j’essaie de mettre toutes les chances de mon côté pour pouvoir espérer (être appelé).

Je sais que je peux apporter des atouts positifs en sélection, surtout avec mon expérience acquise au niveau européen. J’ai disputé de nombreux matches en compétitions européennes, j’ai pas mal brillé et je sais que je peux aider l’équipe de France. Si on me proposait un rôle de remplaçant, bien sûr que j’accepterais. Jouer en équipe de France c’est quelque chose de magnifique, qu’on soit titulaire ou sur le banc. Entendre l’hymne national, ça fait rêver. C’est pour ça que je suis footballeur, pour vivre ce genre de moments. »