RMC Sport

Real-Barça: Solari serait sous pression avant le Clasico

La lourde défaite concédée par le Real face au Barça (3-0) en demi-finale retour de la Coupe du Roi aurait incité les dirigeants madrilènes à mettre la pression sur leur entraîneur Santiago Solari. Florentino Pérez n'exclurait pas de le remplacer en fin de saison, avec l'espoir de faire revenir José Mourinho.

Une déroute. Une gifle. Une humiliation, même, pour certains. Alors qu’il se trouvait en position favorable après avoir obtenu le nul à l’aller au Camp Nou (1-1), le Real Madrid a été corrigé mercredi par le Barça (3-0) en demi-finale retour de la Coupe du Roi. Volontaires mais trop maladroits, Karim Benzema et ses coéquipiers ont pris une leçon d’efficacité, qui n’a pas vraiment plu à leurs dirigeants.

Le journal espagnol El Pais révèle ce vendredi que Florentino Pérez et ses collaborateurs ont été passablement agacés par ce lourd revers et par certaines déclarations d’après-match, en particulier celles de Santiago Solari. "Nous avons fait tout notre possible mais nous avons manqué d'efficacité, pas eux", avait notamment regretté en conférence de presse l’entraîneur madrilène.

Florentino Pérez aimerait faire revenir Mourinho

Des propos qui auraient été interprétés par les dirigeants du Real comme une critique de Solari sur les manques de son effectif, principalement en attaque. Selon El Pais, Solari, qui postule toujours pour conserver son poste l'été prochain, a perdu du crédit avec cette défaite et ses dirigeants lui ont fait passer un message clair pour le nouveau choc face au Barça qui attend le Real, samedi (20h45), dans le cadre de la 26e journée de Liga.

Alors qu’il avait prévu d’aligner ses meilleurs joueurs en Coupe du Roi et lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions contre l’Ajax le 5 mars (à suivre en exclusivité sur RMC Sport), tout en faisant tourner samedi, Solari aurait eu pour consigne de changer ses plans. Craignant qu’une nouvelle défaite face à l’ennemi catalan ne déclenche une crise avec les supporters, les dirigeants du Real auraient demandé à Solari de présenter sa meilleure équipe possible contre Barcelone.

Habitués au banc de touche ces dernières semaines, des éléments comme Nacho, Marcelo, Dani Ceballos, Gareth Bale ou encore Marco Asensio auraient donc peu de chances de débuter samedi. Sous contrat jusqu’en 2021, Solari aurait donc une forte pression sur ses épaules, son avenir sur le banc merengue étant loin d’être assuré. Surtout si le Real vient à nouveau à perdre contre le Barça.

A en croire El Pais, Florentino Pérez réfléchirait sérieusement à l’idée de s’offrir un nouvel entraîneur l’été prochain. Un entraîneur au caractère affirmé pour pouvoir encaisser les critiques en cas de mauvaise passe. Il n'aurait pas perdu espoir de faire revenir un certain José Mourinho, qui a déjà entraîné le Real de 2010 à 2013 et qui est aujourd’hui libre de s’engager où il veut. Reste à savoir ce qu’en pense le "Special One", qui aurait refusé pas moins de cinq propositions de clubs entre octobre dernier et janvier.

RR