RMC Sport

Real Madrid: Des contrôles suspects pour Sergio Ramos?

Selon Football Leaks, Sergio Ramos aurait été contrôlé positif à une substance interdite le soir de la finale de la Ligue des champions en 2017, avant d’être blanchi par l'UEFA sur la foi d’une déclaration d’un médecin du club, qui assure avoir commis une erreur administrative.

Selon les nouvelles révélations des Football Leaks, Sergio Ramos aurait subi un contrôle antidopage positif le 4 juin 2017, soit le soir de la finale de la Ligue des champions remportée par le Real Madrid face à la Juventus (4-1). L’échantillon prélevé contenait des traces de dexaméthasone, un puissant glucocorticoïde qui figure sur la liste des substances interdites en compétition par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Le médecin se serait trompé de substance

Le capitaine du Real Madrid a finalement été blanchi par l’UEFA. La raison? Le médecin du club, Mikel Aramberri, qui l’accompagnait lors du contrôle antidopage, a adressé un courrier à la confédération européenne dans lequel il indique avoir commis une erreur administrative. Il indique avoir mal rempli un formulaire qui doit être remis lors du contrôle pour signaler un éventuel traitement subi par le joueur. Le docteur aurait déclaré la mauvaise substance donnée au défenseur espagnol (il a indiqué du bétaméthasone et non du dexaméthasone).

Le médecin, qui a évoqué la surprise suscitée par la visite du Roi d'Espagne dans le vestiaire pour justifier son étourderie, a été rappelé à l’ordre dans un courrier sans subir de mesures disciplinaires. 

L'histoire de la douche

Un autre cas concernant Sergio Ramos a alerté les Football Leaks et remonte au 15 avril 2018 à l’issue du match entre Malaga et le Real (1-2). Un inspecteur a rédigé un rapport faisant état de la demande du capitaine de prendre une douche avant le contrôle antidopage, une pratique interdite en Espagne pour empêcher les joueurs d’uriner avant d’être contrôlés (ce qui fausse le test). Le joueur et le médecin du club se seraient agacés et Ramos aurait bien pris sa douche sous le regard outré de l’inspecteur. Une attitude passible d’une amende de 300.000 euros du club fautif. Les Football Leaks ne relatent pas la suite de l’histoire.

Le Real Madrid a démenti ces accusations dans un communiqué. "Sergio Ramos n'a jamais enfreint le règlement sur le contrôle antidopage, assure le club espagnol. L'UEFA a demandé des informations opportunes et a clos l'affaire immédiatement, comme d'habitude dans ces cas, après vérification par les experts eux-mêmes de l'Agence mondiale antidopage (AMA) et de l'UEFA elle-même."

NC