RMC Sport

Real Madrid: Ramos pourrait prolonger deux ans avant la fin de l’année

Après avoir obtenu la réduction des salaires, le Real Madrid a l’intention de sécuriser l’avenir de son capitaine Sergio Ramos pour les deux prochaines années.

Le Real Madrid a un plan très précis en tête et il entend s’y tenir pour traverser la tempête Covid-19 qui promet de tout emporter. Dans une période moins incertaine pour l’avenir du football et du sport en général, le club de Florentino Pérez aurait peut-être fonctionné d’une autre façon, mais il compte sur ce héros qui le fait encore tenir debout dans la difficulté pour le guider. Décisif dans la conquête du titre en fin de saison dernière, Sergio Ramos, arrivé en 2005, a encore tenu la défense madrilène contre l’Inter cette semaine et inscrit son 100e but sous les couleurs du club merengue.

Réduire la masse salariale avant tout

Il reste, quoiqu’on en dise, indispensable à cette équipe. Mais son aventure au Real Madrid touche à sa fin, alors que son contrat se termine en juin 2021. Il aura alors 35 ans. En janvier, si rien n’est fait, Ramos sera libre de s’engager ailleurs. Selon la Cadena Ser, le Real n’a toutefois pas l’intention de le regarder s’en aller sans rien faire. Simplement, le club espagnol doit aussi agir selon ce que lui dicte les circonstances. Dans le contexte, la priorité des dirigeants est d’obtenir un accord sur la réduction des salaires, alors que les pertes à venir auraient été estimées à 190 millions d’euros. 

Une fois ce chapitre conclu entre les différentes parties, le Real Madrid accélérera le protocole de renouvellement du contrat de Sergio Ramos, avec l’objectif de boucler ce dossier avant la fin de l’année. Le club avait l’intention de lui proposer un contrat d’un an seulement dans un premier temps, mais Sergio Ramos pourrait étendre son bail de deux années supplémentaires, sans augmentation de salaire cependant, crise sanitaire oblige, assure la Cadena Ser. Sergio Ramos pourrait alors accepter une offre supérieure. Il aura quoiqu’il arrive, tout le loisir de décider. Ramos l’a bien mérité. 

QM