RMC Sport

Real Madrid-Real Sociedad : les tops et flops

-

- - AFP

Dans la tourmente, le Real Madrid a calmé le chambreur public de Santiago-Bernabeu ce mercredi, en battant la Real Sociedad (3-1) lors de la 17e journée de Liga. Un match en trompe l’œil qui ne devrait pas convaincre les sceptiques.

LES TOPS

Bruma

Entré en jeu en début de match pour palier la blessure d’Agirretxe (18e minute), Bruma s’est montré tranchant, créatif. Et ne s’est surtout pas posé de question. Keylor Navas ne peut rien sur le joli coup de génie du n°7 de la Real Sociedad, qui égalise d’un enroulé du pied droit qui laisse aussi Danilo bouche bée (49e). Le Portugais distance ensuite sans mal le même Danilo (54e), avant de manquer son dernier contrôle et de buter sur Navas. Et renouvellera sans relâche ses assauts face à une défense madrilène bien fébrile.

Marcelo

S’il est un éclair au milieu de la torpeur madrilène, c’est bien Marcelo. Le latéral gauche du Real a encore été au four et au moulin, à la récupération autant qu’en appui d’une charnière centrale pas loin d’être catastrophique. Karim Benzema s’est beaucoup appuyé sur lui, sans toutefois parvenir à conclure. L’infatigable chevelu a été exemplaire de combativité et ses centres ont été précieux, surtout après la sortie de James Rodriguez.

Le Real leader provisoire

Aussi ennuyeux puisse-t-il être, ce Real était passé au moins provisoirement leader du classement devant l’Atlético et le Barça, qui jouaient dans la soirée (l'Atlético a battu le Rayo Vallecano 2-0). Et même si après cette 17e journée, les Barcelonais compteront encore un match en retard. Grâce à cette victoire à domicile, les Madrilènes limitent en tout cas la casse d’un début de saison moyen. En attendant mieux…

LES FLOPS

La défense du Real

Voir James Rodriguez redescendre dans la surface pour intercepter le ballon sur un temps fort des Basques n’est jamais bon signe. Comme depuis plusieurs semaines, la charnière centrale du Real a souffert. Ni Pepe ni Nacho, préféré à un Raphaël Varane de retour de blessure, n’ont apporté la sérénité nécessaire à leur gardien Keylor Navas. C’est d’ailleurs sur une intervention ratée de Nacho que Jonathas a failli ouvrir le score pour la Real Sociedad (35e). Pepe se manque dans son duel avec Jonathas, sur l’action du but de Bruma (42e). Et Nacho ne parvient pas à rattraper ce dernier alors qu’il file au but avant de rater son contrôle (54e). Et on pourrait ajouter bien d’autres erreurs à l’actif des deux défenseurs…

Le penalty raté de Ronaldo

Considéré comme l’un des meilleurs tireurs de penalties en Europe, Cristiano Ronaldo n’a même pas frôlé le cadre sur cette tentative à la 23e minute, envoyant le ballon bien au-dessus de la transversale. Le Portugais avait pourtant l’occasion de donner l’avantage à son équipe, qui bénéficiait d’un penalty très généreux pour une faute imaginaire sur Karim Benzema. Et les mauvaises langues de dire que CR7 cherchait à mettre son entraîneur un peu plus dans l’embarras… Ronaldo se rattrapera en ouvrant le score sur un deuxième penalty (42e), accordé après une main de Berchiche dans la surface. Puis en doublant la mise d’une belle reprise du gauche sur un corner de Marcelo (67e).

Un Real plus qu’ennuyeux

Restons polis mais disons-le tout de suite : ce Real proposé ce mercredi par Rafael Benitez n’a rien de flamboyant. Pas grand-chose de plaisant d’ailleurs. Un manque de fluidité, de trop rares fulgurances, deux buts inscrits sur coups de pied arrêtés… Un triste spectacle malgré trois buts au compteur, surtout face à une équipe de deuxième partie de tableau. Les sifflets venus des tribunes de Santiago-Bernabeu étaient nombreux, les applaudissements des supporters du Real sur le penalty raté de Ronaldo aussi.

A.Bo