RMC Sport

Real-Villarreal: l'étonnant penalty à deux manqué par Ramos et Benzema

Sergio Ramos et Karim Benzema n'ont pas réussi à marquer un penalty à deux, lors de la victoire 2-1 du Real Madrid contre Villarreal comptant pour la 37e journée de Liga. L'attaquant français, en pleine forme, a finalement pu transformer et inscrire son doublé. Pour valider le titre de champion d'Espagne du Real.

Ils ont été un peu trop gourmands pour le match du titre. Sergio Ramos et Karim Benzema ont tenté de marquer un penalty à deux, ce jeudi soir lors de la victoire 2-1 du Real Madrid contre Villarreal pour l'avant-dernière journée de la Liga.

Les Madrilènes menaient déjà 1-0, grâce à un but de Karim Benzema en première période, lorsqu'un penalty a été obtenu par Sergio Ramos. Le capitaine espagnol s'est alors présenté dans la surface pour s'occuper de le tirer. Mais au lieu de tenter de le transformer, le défenseur de 34 ans a tenté une petite passe pour Karim Benzema qui déboulait plein axe de l'extérieur de la surface.

Benzema a rectifié le tir

Le ballon est bien allé au fond des filets, mais l'arbitre a refusé le but. Motif: Karim Benzema est entré bien trop tôt dans la surface, avant même que son coéquipier ne décale le ballon. Une nouvelle tentative a toutefois été accordée, car des adversaires étaient aussi entrés prématurément dans la zone de vérité.

Pour ce deuxième essai, l'attaquant français s'est chargé lui-même de faire le break. Une manière, aussi, de marquer son 21e but qui lui permet de revenir à deux longueurs du meilleur buteur Lionel Messi. Et d'offrir officiellement un 34e titre de champion d'Espagne à son club.

Ce penalty n'est pas sans rappeler un penalty à deux du Barça, marqué par Luis Suarez sur une passe de Lionel Messi. C'était en février 2016, lors d'une victoire 6-1 des Catalans contre le Celta Vigo. Pour remonter à plus loin, Robert Pirès et Thierry Henry avaient tenté la même chose avec Arsenal en 2005. Problème: le premier cité avait touché deux fois le ballon et avait donné lieu à un cruel moment de solitude.

Julien Absalon