RMC Sport

Ter Stegen fautif, Piqué en larmes... cauchemar pour le Barça contre l'Atlético

Aidé par une énorme erreur de Marc-André Ter Stegen, l’Atlético de Madrid a dominé ce samedi le FC Barcelone (1-0) dans le choc de la dixième journée de Liga. Les Colchoneros se hissent à la deuxième place, avec neuf points d’avance sur son adversaire du soir, qui a en plus perdu Gerard Piqué sur blessure.

Le titre n’est évidemment pas joué, mais une hiérarchie commence tout de même à se dessiner en Liga. En faisant tomber le FC Barcelone (1-0) ce samedi soir au Wanda Metropolitano, dans le choc de la dixième journée de Liga, l’Atlético de Madrid a envoyé un message fort. Toujours invaincus en championnat, les hommes de Diego Simeone s’installent à la deuxième place à égalité de points avec la Real Sociedad, qui compte un match de plus. Le top 5 est pour le moment complété par Villarreal, le Real Madrid et Grenade.

Seulement dixième, le Barça accuse déjà neuf points de retard sur son adversaire du soir. Encore battue par un cador du championnat, un mois après sa défaite dans le Clasico face au Real Madrid (3-1), l’équipe de Ronald Koeman devra montrer un tout autre visage dans les prochaines semaines pour se relancer dans la course au titre.

Et se reprendre dès mardi pour ne pas se faire piéger par le Dynamo Kiev (21h sur RMC Sport), en Ukraine, en phase de groupes de la Ligue des champions. Une rencontre que devrait manquer Gerard Piqué, touché au genou et contraint de céder sa place à l’heure de jeu (59e).

Son indisponibilité n’est pas encore connue mais sa blessure pourrait être sérieuse puisqu’il a fondu en larmes au moment de quitter le terrain. Il rejoint à l’infirmerie Ansu Fati, Sergio Busquets, Ronald Araujo, alors que Samuel Umtiti n’est pas encore totalement rétabli. La blessure de Piqué est une mauvaise nouvelle de plus pour ce Barça qui a encore déçu. Même Marc-André Ter Stegen, d’ordinaire si fiable, a sombré.

Messi et Griezmann ont déçu

Décisif en début de match pour sortir une frappe du gauche de Saul Niguez (5e), puis sauvé par sa barre transversale sur un missile du droit de Marcos Llorente (12e), l’international allemand s’est rendu coupable d’une énorme erreur d’appréciation juste avant la pause. Sur un ballon en profondeur d’Angel Correa, il a jugé bon de sortir très loin de sa surface pour tenter de renvoyer le ballon. Mais il s’est manqué et a été devancé par Yannick Ferreira Carrasco. L’ancien Monégasque l’a facilement éliminé d’un petit pont avant de conclure de loin d’un tir du droit (45e+3). Plombé par son gardien, le Barça a manqué de caractère face à des joueurs de l’Atlético toujours aussi bien organisés et qui se posent comme de sérieux candidats au trône.

Même sans Luis Suarez, absent après avoir été testé positif au coronavirus, ils ont livré une copie très propre. Clément Lenglet a bien eu deux opportunités, mais il n’a pas mis suffisamment de conviction dans ses têtes pour tromper la vigilance de Jan Oblak (56e, 59e). Lionel Messi et Antoine Griezmann, eux, étaient très attendus après la phrase cinglante de l’Argentin cette semaine en réponse aux critiques de l’oncle du Français à son encontre. Ils ont tous les deux été médiocres. Ousmane Dembélé et Pedri n’ont pas été beaucoup plus inspirés.

Dans une soirée compliquée jusqu'au bout, le Barça peut aussi s'inquiéter pour Sergi Roberto, obligé de sortir en fin de match après s'être plaint de douleurs derrière une cuisse. De son côté, l'Atlético peut savourer cette première victoire face à Barcelone en Liga depuis le 14 février 2010.

RR