RMC Sport

Angers: Moulin critique l’investissement de ses joueurs à l’entraînement

Stéphane Moulin est apparu très agacé après la lourde défaite d’Angers sur la pelouse de Nice, ce dimanche, lors de la 24e journée de Ligue 1 (3-0). Le coach du SCO estime que ses joueurs n’ont pas fait les efforts nécessaires lors de l’entraînement de la veille pour se préparer correctement à cette rencontre.

Il y a des défaites qui passent plus ou moins bien. Et la dernière d’Angers reste clairement en travers de la gorge de Stéphane Moulin. Le coach du SCO n’a pas du tout apprécié la prestation de ses joueurs sur la pelouse de Nice, ce dimanche, lors de la 24e journée de Ligue 1. C’est un euphémisme.

Auteurs d’une entame catastrophique, les Angevins, pourtant très à l’aise à l’extérieur cette saison, ont rapidement été menés 2-0 après un csc de Souleymane Doumbia (10e) et une frappe croisée de Myziane Maolida (17e). Pour s’incliner au final 3-0, après un nouveau but d’Amine Gouiri en fin de match (83e).

C’est la première fois depuis quatre mois que les Aiglons s’imposent à domicile. La première fois aussi que les visiteurs ne marquent pas à l’Allianz Riviera depuis le début de la saison. "Une équipe qui n’est pas très en confiance, on fait ce qu’il faut pour la mettre en confiance, peste Moulin. A partir de là, ça devient très difficile. Quand on prend un tel retard, très souvent, ça ne se remonte pas. Pour nous, c’est un jour complètement sans. Hors sujet, on appelle ça."

"Quand on fait la séance qu’on a fait la veille…"

Un jour sans qui s’explique selon lui par la pauvreté de l’entraînement du samedi. Une séance où les partenaires d’Ismaël Traoré, 8es du classement, n’ont visiblement pas répondu à ses attentes. "Je sais que ce n’est pas un coup du sort, assure-t-il. Je crois beaucoup à ce qu’on fait en préparant un match. Quand on fait la séance qu’on a fait la veille… Comme ça ne s’est pas très bien passé hier, ça ne s’est pas très bien passé non plus aujourd’hui."

Invité à préciser ses reproches, Moulin n’a pas souhaité s’étaler davantage: "Ça s’est passé, ça s’est passé, point. Quand on n’est pas dans le coup la veille, on n’est pas dans le coup le lendemain. Donc aujourd’hui, on a bien récolté ce qu’on a semé. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. Ce qui n’enlève rien au mérite des Niçois. Ils ont une équipe composée de très bons joueurs et ils sont encore bien meilleurs quand on leur fait des politesses, voire quand on les aide à concrétiser des buts. On ne peut rien espérer dans ces conditions (…) J’ai ma part de responsabilité, comme tous les entraîneurs qui perdent. Je ne me dédouane pas, mais j’ai pensé qu’envoyer des messages, c’était suffisant. Malheureusement, non." 

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur