RMC Sport

Angers-OM: quatre supporters du SCO en garde à vue après les incidents

Quatre personnes soupçonnées d’avoir pris part aux affrontements entre supporters à la fin du match Angers-OM, le 22 septembre, ont été interpellées et placées en garde à vue, rapporte Ouest France.

Le 22 septembre dernier, la rencontre Angers-OM a basculé dans un climat de violence, des supporters des deux camps s’affrontant sur la pelouse du stade Raymond-Kopa. Plusieurs bombes ont d’abord explosé, déclenchant l’étincelle qui allait embraser la situation. Des supporters phocéens se sont alors dirigés vers la tribune angevine en bas de laquelle des affrontements ont eu lieu.

L'enquête vise des supporters marseillais

Près de deux mois après les incidents, quatre supporters, identifiés dès le soir du match, ont été convoqués au commissariat à Angers pour y être entendus sous le régime de la garde à vue, nous apprend le quotidien Ouest France. Deux infractions leur sont reprochées, selon le procureur de la République d’Angers, cité par le quotidien: le fait d’être entré sur la pelouse et les violences commises sur le terrain.

Les membres du Kop de la Butte
Les membres du Kop de la Butte © @IconSport

Un cinquième homme, appartenant au même groupe d’individus, sera lui aussi entendu, mais plus tard. Les suspects sont âgés de 22 à 35 ans, et supportent le SCO. Pour certains d’entre eux, ils appartiennent au Kop de la Butte, selon Ouest France. Des supporters de l’Olympique de Marseille seraient également visés par l’enquête.

QM