RMC Sport

Angers: Thomas admet être "touché" par l'affaire Chabane

Après le coup de sifflet final scellant la défaite d'Angers contre Lille (2-0), ce vendredi en ouverture de la 24e journée de Ligue 1, le défenseur angevin Romain Thomas a reconnu être "touché" par la mise en examen du président Saïd Chabane. Ce dernier est visé par quatre plaintes de salariées ou anciennes salariées du club pour agressions sexuelles aggravées.

"Si ça ne nous touche pas, on n'est pas humains". À chaud après la défaite essuyée par le SCO d'Angers contre le Lille (2-0), ce vendredi pour la 24e journée de Ligue 1, le défenseur Romain Thomas a admis que le contexte extra-sportif n'avait pas aidé. Le président angevin Saïd Chabane, présent au stade Raymond-Kopa, a été mis en examen deux jours plus tôt pour agressions sexuelles aggravées dénoncées par quatre salariées ou anciennes salariées du club.

"C'est sûr qu'on n'aime pas ça. Ça fait toujours mal au coeur", a expliqué Romain Thomas au micro de Canal+. "On n'est pas des robots, mais des êtres humains. Quand on voit des choses comme ça qui me touchent, qui nous touchent... Au départ, on croit peut-être que c'est loin de nous, mais en fin de compte c'est proche", a ajouté le joueur de 31 ans au micro de Canal+, insistant sur le fait qu'il est "bien sûr" touché par cette affaire impliquant un homme qu'il fréquente "au quotidien".

"Ça ne peut pas laisser insensible"

"Maintenant on a fait abstraction de ça ce soir, mais on est tombés contre une bonne équipe lilloise", a conclu Romain Thomas, qui avait déclaré peu avant que le niveau de cette "belle équipe lilloise" avait rendu "trop dure" cette rencontre. 

Quelques minutes plus tard, l'entraîneur Stéphane Moulin n'a pas voulu s'étendre sur ce dossier, mais a reconnu que le contexte avait pu avoir une certaine influence: "Le président est proche des joueurs, donc évidemment que ça ne peut pas laisser insensible. On essaie évidemment de faire comme si."

JA