RMC Sport

ASSE: La rupture est consommée entre supporters et dirigeants

Malgré la victoire dans le derby, les relations entre les supporters de l'ASSE et la direction du club stéphanois sont au plus bas.

Les relations entre la direction bicéphale de l’ASSE et les groupes de supporters (Magic Fans et les membres restants du groupe auto-dissout des Green Angels) n’ont jamais été simples. Pour autant, un équilibre instable avait été trouvé par le passé. Mais depuis la fin de l’ère Galtier, des décisions mal comprises et les résultats en dents de scie ont scellé le sort de cette union mal assortie. Excédés par l’instabilité chronique du club et par l’image renvoyée par l’ASSE à travers leurs présidents, les supporters avaient fait irruption lors de la conférence de presse avant le match contre Nîmes, le 28 septembre.

Des banderoles contre le duo Romeyer-Caiazzo

La victoire dans le derby (1-0) et l'arrivée de Claude Puel a probablement mis un peu de baume au cœur des supporters et donné un léger sursis à l’équipe première. Mais le divorce avec la direction du club paraît définitivement consommé. Lors du match de dimanche dernier face à l'OL, deux banderoles ont été interceptées à l’entrée du Chaudron. Le kop nord (Magic Fan) avait ainsi préparé une banderole cinglante: "L’incompétence, c’est pas Printant mais nos dirigeants".

Du côté du virage sud, la sécurité a interdit le déploiement d'une autre banderole fustigeant les choix du duo Romeyer-Caiazzo. "L’erreur de casting c’était il y a 15 ans, on cherche toujours un président numéro 1", avaient ainsi écrit les fans des Verts. Rarement les rapports auront semblé aussi distants entre les dirigeants et leur groupes de supporters.

Timothée Maymon