RMC Sport

ASSE-OL: Beric offre le derby aux Verts, première réussie pour Puel

Au terme d'un match très fermé, notamment en première période, Saint-Etienne s'est offert ce dimanche le derby contre l'OL grâce à un but de Robert Beric dans les dernières minutes (1-0). L'ère Claude Puel commence de la meilleure des manières.

Le néant, pendant longtemps, jusqu'à la lumière. Une lumière aussi vive que tardive, née d'un coup de boule libérateur d'un homme: Robert Beric. Alors que Saint-Etienne et l'OL s'étaient tenus dos à dos pendant 90 minutes ce dimanche soir, autant par manque d'ambition que par solidité défensive, le Slovène a offert dans les ultimes instants le derby aux Verts (1-0), le premier depuis février 2017.

Remplaçant au coup d'envoi, Beric n'était entré en jeu qu'à la 80e, à la place du jeune Charles Abi, titulaire surprise au coup d'envoi avec Loïs Diony. Pendant dix minutes, il n'a rien eu à faire ou presque. Et puis est venu un superbe centre de Boudebouz depuis le côté droit, lui permettant d'ajuster Lopez d'une impeccable tête croisée, pour faire exploser le Chaudron. "Je suis très content, a timidement glissé l'intéressé au micro de Canal+, au milieu d'une communion avec les supporters stéphanois. C'est magique ! Top, top, top !"

Une première parfaite pour Puel

Top, oui, car Sainté a fait un peu plus que s'offrir le scalp du grand rival ce week-end. Il s'est extirpé de la zone rouge, mettant fin à une crise de résultats juste avant la trêve, et il a commencé sur une note parfaite une nouvelle ère, celle du coach Claude Puel.

Difficile de juger l'influence du technicien dans ce succès, tant le match a été fermé. Si son système s'est révélé solide, et efficace pour bloquer l'OL, Saint-Etienne ne concédant aucun tir cadré pendant plus d'une heure, ses choix d'hommes, devant notamment, n'ont pas été payants. Abi a été volontaire mais dans l'ensemble léger face à Marcelo, Diony a été transparent. C'est donc Boudebouz (20e) et Bouanga (54e, 63e) qui ont tenté d'apporter le danger sur le but lyonnais. Mais Puel a eu le mérite de faire rentrer Beric en fin de match. Pour le résultat que l'on connait.

Si cette victoire à elle seule n'efface pas toutes les difficultés stéphanoises, elle a en revanche mis en lumière les lacunes lyonnaises. Malgré un sursaut en milieu de semaine à Leipzig (victoire 2-0), l'OL n'a rien montré d'intéressant ce soir. Il aurait pu perdre la rencontre plus tôt sans un Lopes concentré, et a dû s'en remettre au seul Houssem Aouar pour inquiéter Jessy Moulin. C'est dire. Sylvinho a eu raison de prendre un bain de foule avant le derby. Il n'en aura probablement plus l'occasion avant un moment... 

CC