RMC Sport

“Au PSG, le chef doit être Neymar” : Emery se confie sur sa gestion de la star brésilienne

L'arrivée de Neymar au PSG a considérablement modifié le coaching d'Unai Emery, faisant du Brésilien le leader de son équipe.

L'arrivée de Neymar au PSG a considérablement modifié le coaching d'Unai Emery, faisant du Brésilien le leader de son équipe. - AFP

Dans un entretien exceptionnel pour la revue espagnole “The Tactical Room”, le coach parisien Unai Emery s’est confié sur sa relation avec Neymar. Extraits choisis.
  • “Au PSG, le leader s’appelle Neymar”
    L’arrivée de Neymar l’été dernier dans la capitale a fait basculer le PSG dans une autre dimension. Le coach parisien Unai Emery a dû composer avec cette évolution XXL en tâchant de donner un maximum de responsabilités à la star brésilienne. Des responsabilités à hauteur de son statut pour le coach espagnol, qui explique pour "The Tactical Room" - propos traduits en français par le site "Culture PSG" - que son rôle de manager a, de fait, été impacté par l’arrivée du n°10.
"Je sais quand je suis le principal responsable au sein d’un groupe et quand je ne le suis pas. [...] Dans chaque club tu dois savoir quel rôle tu occupes et quel rôle te confie le reste du groupe. Mon opinion est qu’au PSG le leader s’appelle Neymar. Ou plus exactement, le leader s’appellera Neymar, car il est en train de le devenir. Neymar est venu au PSG pour être le leader, pour vivre ce processus nécessaire afin de devenir le numéro 1 mondial. C’est un processus auquel il manque encore un peu de temps afin de se consolider. A Manchester City, le chef c’est Pep. Au PSG, le chef doit être Neymar."

Il reconnaît qu’il faudra encore un peu de temps pour que l’adaptation mutuelle entre le club et le joueur soit parfaite. Le processus va suivre son cours... mais sans Unai Emery la saison prochaine.

  • Quand les “coups de génie” du Brésilien modifient le travail d’Emery
    L’entraîneur basque prend notamment l’exemple des coups de pied arrêtés pour montrer l’influence de Neymar sur le terrain. Il revient sur ses trois principes (jouer court pour créer des espaces, jouer vite pour désorganiser, jouer direct avec des combinaisons) et explique qu’en début de saison, le travail sur ces phases arrêtées n’était pas encore réglé, le tireur pas encore défini…
"Mais pour le premier match au Parc contre Toulouse, corner, Neymar la joue vite et Kurzawa marque. Nous ne l’avions pas du tout travaillé avec lui. C’est ce que j’ai dit par la suite à Neymar : "Tout mon travail est réduit à tes coups de génie.""
  • “Faire en sorte que Neymar soit heureux”
    Unai Emery se montre clair durant l’entretien : sa priorité en tant que coach du PSG était de "faire en sorte que Neymar soit heureux [...] peu importe comment."
"J’ai eu de nombreuses discussions avec Neymar à ce sujet. Certaines n’ont pas donné de résultat, mais d’autres furent très fructueuses. Lors de l’une d’entre elles, nous avons parlé pendant 45 minutes, à cœur ouvert. Ce fut un moment magnifique. Il m’a écouté et j’ai pu le convaincre de certaines choses. Mais c’est un processus, celui qui doit l’amener à être le meilleur."
CP