RMC Sport

Barrage Ligue 1-Ligue 2: Nantes décroche son maintien de justesse, pas de montée pour Toulouse

Défait (1-0) par Toulouse à domicile, le FC Nantes d'Antoine Kombouaré décroche néanmoins son maintien en Ligue 1, grâce à son succès à l'aller (2-1), acquis sur le terrain du Téfécé.

Le FC Nantes d’Antoine Kombouaré a joué à se faire peur, mais il a logiquement assuré son maintien dans l’élite malgré une défaite (0-1) contre Toulouse à domicile, ce dimanche, en barrage retour de Ligue1/Ligue 2. Nantes, 18e de Ligue 1, a globalement affiché sa supériorité sur le 3e de Ligue 2 dans cette double confrontation, mais la maîtrise partielle des événements, moins évidente à la Beaujoire, ce week-end, qu’au Stadium, il y a trois jours, avait plus des allures de gestion. Et à force de vouloir sécuriser un résultat favorable sans parvenir à se mettre définitivement à l’abri, Nantes a bien failli être puni en seconde période.

L'émotion de Kombouaré

Le but toulousain de l’espoir, signé Bayo (62e), a fait parcourir un frisson d’angoisse dans le dos du président nantais, Waldemar Kita, lequel a subitement disparu des travées de la Beaujoire. Forts de leurs deux buts inscrits à l’extérieur, les Nantais sont toutefois restés maîtres de leurs émotions, à l’exception, peut-être, des quelques minutes de tension qui ont suivi l'ouverture du score toulousaine. Toulouse a affiché de belles intentions offensives, mais n’a pas su concrétiser ses opportunités. Copieusement dominé en première période à l’aller, le TFC a quelque peu rééquilibré les débats lors de cette deuxième manche. En vain.

Le carton rouge de Ngoumou, coupable d’un geste dangereux en fin de match (pied haut sur le visage de Castelletto), a rendu la mission des Toulousains quasiment impossible en fin de match. Un an après avoir quitté l’élite par la petite porte, le Téfécé échoue à la retrouver. Kombouaré, limogé par le TFC la saison dernière après avoir passé moins de trois mois sur le banc, tient, lui, sa revanche.

Très ému au coup de sifflet final, le troisième entraîneur du FC Nantes cette saison - après Christian Gourcuff et Raymond Domenech - avait déjà fait l'expérience d'un barrage, victorieux, avec Dijon face à Lens en 2019 (1-1, 3-1). Recruté pour assurer le maintien du club, le Kanak a rempli sa mission, redonnant un peu de fierté aux supporters canaris.

QM