RMC Sport

Barrière effondrée à Amiens: le LOSC porte plainte contre X, la LFP et la FFF se constituent partie civile

A la suite de l'effondrement d'une barrière au stade de la Licorne, samedi soir, au cours du match Amiens-Lille, le club nordiste, qui a vu 29 de ses supporters être blessés, a porté plainte ce lundi contre X. La LFP et la FFF se constituent partie civile.

Le LOSC n'a pas tardé à réagir, après l'effondrement d'une des barrières du stade de la Licorne, samedi soir, lors du match de Ligue 1 qui l'opposait à Amiens, et qui a blessé 29 de ses supporters. Le club nordiste a indiqué ce lundi avoir déposé plainte contre X auprès du procureur de la République d'Amiens.

A lire aussi >> Amiens-Lille, un blessé témoigne: "On aurait pu tous mourir"

"Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a une plainte du club de Lille qui nous a été transmise, a confirmé l'intéressé, Alexandre de Bosschère. Elle n’est pas déposée contre une personne dénommée. Pour l’instant, on est sur une plainte contre X. La démarche, c’est de savoir quelles sont les causes de cet accident et c’est également la nôtre aujourd’hui."

"La priorité de la justice dans cette enquête, c’est d’abord d’assurer la prise en compte des victimes, au-delà de leur prise en charge médicale, a expliqué le procureur. Et puis, en parallèle, de chercher la réponse à la question que tout le monde se pose évidemment. Pourquoi il y a eu cette rupture de barrière ? Quelle pression a provoqué cette rupture ? Est-ce qu’il y a des manquements particuliers ? Et ça, c’est l’expertise qui va nous permettre d’y répondre."

A lire aussi : les expertises techniques débutent lundi

La LFP et la FFF partie civile

La Ligue de Football Professionnel et la Fédération Française de Football se constituent partie civile, afin de pouvoir accéder au dossier et intervenir dans l'enquête. Neuf victimes ont passé la nuit à l'hôpital le soir de l'effondrement de la barrière. Elles vont bénéficier d'ITT (incapacité totale de travail) de 1 à 6 jours.

La barrière analysée par un expert et la police scientifique

Un expert s'est rendu ce lundi au stade de la Licorne, pour analyser avec la police scientifique le matériel qui a cédé. Un relevé photographique a été effectué sur les barrières similaires dans le stade. Avant les premières auditions, des vidéos doivent être exploitées, ainsi que des documents administratifs. L'enquête doit encore déterminer les causes de l'accident et le fait qu'il y ait eu, ou non, des manquements.

AD avec Arnaud Souque