RMC Sport

Barrière effondrée à Amiens: "poussée énorme" des Lillois, le stade "pas en cause" (directeur de la sécu)

Invité en direct dans le Grand Week-End Sport sur BFM Sport ce dimanche matin, Pascal Duvauchelle, directeur de la sécurité du stade de la Licorne, assure que l'enceinte d'Amiens est bien aux normes, mais ne pouvait résister à l'énorme poussée des supporters lillois.

Alors que la polémique enfle sur les responsabilités à la suite de l’effondrement d’une barrière samedi lors du match Amiens-Lille, Pascal Devauchelle, responsable de la sécurité du stade de la Licorne, estime que l’enceinte n’est pas en cause dans cet accident. "Le stade n’est pas du tout en cause, a-t-il clairement affirmé ce dimanche matin en direct sur BFM Sport. Une commission de sécurité est passée il y a environ 15 jours, juste avant le match contre Marseille. Tout est correct."

A lire aussi>> Barrière effondrée à Amiens: "On sera ferme", promet Laura Flessel

Les propos de Joannin ont "peut-être été mal compris"

Pour Pascal Duvauchelle, c’est uniquement la poussée des supporters lillois qui est à l’origine de l’effondrement de la barrière. Alors qu’une enquête est en cours, ce dernier tente néanmoins d’atténuer les propos du président amiénois Bernard Joannin, lequel a plus clairement visé le comportement des fans nordistes après le but des Dogues.

"Cela a peut-être été mal compris, nuance Pascal Duvauchelle. Les supporters étaient contents du but. Mais ce qui se passe maintenant sur les stades, c’est que tout le monde descend sur la première barrière à côté de la pelouse. Habituellement, on a 50-100 personnes qui vont dessus. Là, c’était beaucoup plus. On avait 150 personnes, une poussée énorme. En plus, ils arrivaient d’assez haut."

De la rouille oui, mais sur la toiture

Quid enfin de la rouille qui serait visible au stade de la Licorne ? "Oui, je peux le confirmer à propos de la toiture qui est en train d’être rénovée, admet le chef de la sécurité. Mais cela n’a rien à voir avec la barrière."

A lire aussi>> Barrière effondrée à Amiens: Lopez "choqué" par les déclarations "tapageuses" de Joannin