RMC Sport

Ben Arfa flambe et "fait taire plein de gens"

-

- - AFP

Avec deux nouveaux buts magistraux ajoutés à son compteur pour un total de six réalisations, Hatem Ben Arfa a confirmé ce dimanche à Saint-Etienne (1-4) son excellent début de saison. En seulement huit matches, le milieu de terrain de 28 ans a envoûté l’OGC Nice. Et pas seulement.

Après quatre saisons sur courant alternatif à Newcastle, des conflits chez les Magpies et avec Hull City, puis six mois sans jouer, la signature d’Hatem Ben Arfa à Nice laissait sceptique nombre d’observateurs. Mais voilà, le milieu de terrain de 28 ans les a déjoués avec une facilité déconcertante.

Enthousiasmant depuis le début de saison, l’ancien Lyonnais a étincelé ce dimanche soir lors de la victoire du Gym à Saint-Etienne (1-4). Deux buts de grande classe pour porter son total à six en seulement huit rencontres. Ben Arfa, qui déjà égalé son record en Ligue 1 (2007-2008 avec l’OL et 2008-2009 avec l’OM) s’est ainsi constitué une pléiade de fans, notamment au sein du clan azuréen.

Puel : « Il devient complet dans son jeu »

« C’est bien ce que fait Hatem, parfois très bien même, lançait son coach Claude Puel, ce dimanche à Geoffroy-Guichard. Il ne se prend pas la tête. Il reste concentré. On sait qu’il a de la qualité, qu’il est capable de décanter une situation à tout moment. Il est capable de prendre du volume dans son jeu. Ce n’est pas simplement le joueur capable de faire une différence. Contre Saint-Etienne, il a marqué, avec un coup de génie mais a aussi beaucoup travaillé pour l’équipe. Il a joué simple quand il le fallait, il s’est inscrit dans le collectif et a accéléré quand il le fallait. Petit à petit il devient complet dans son jeu. »

Ses coéquipiers sont plus concis mais tout aussi éloquents. « Il fait taire plein de gens. Je l'aime beaucoup, il se sent très bien avec nous et il nous simplifie la vie », a estimé Mathieu Bodmer dans les colonnes de Nice Matin, qui relaie également les propos de Mouez Hassen. « Ben Arfa est un magicien, il a encore fait des choses exceptionnelles ce soir », se réjouit le portier.

Rivère : « Il peut encore faire plus »

Mais les Aiglons ne sont pas les seuls à s’émerveiller. Le technicien stéphanois, Christophe Galtier, aux premières loges ce dimanche se montre tout aussi dithyrambique : « Là, je vois un Hatem très constant. Il a pris de la masse musculaire, je le vois très serein et dans un registre d’électron libre. Je me rappelle d’un PSG-OL où Hatem avait été rayonnant au Parc. Ce soir, il a été rayonnant à Geoffroy-Guichard. »

Pour son président, Jean-Pierre Rivère, Ben Arfa en a même encore sous le capot : « Il prend du plaisir, mais je suis sûr qu'il peut encore faire plus. » Seul danger qui guette l’international français, l’enflammade, selon Daniel Riolo : « Il a l’air de s’amuser dans une équipe qui joue. On lui a tellement fait de mal. On pourrait l’appeler l’ex-futur Ballon d’Or. Qu’on le laisse tranquille ! » Mais à écouter un Hatem Ben Arfa aussi humble qu’épanoui dimanche, l’emballement se semble pas prêt de s’inviter à la fête sur la Promenade des Anglais.

Jérémy Bilinski avec JRe et EJ