RMC Sport

Bordeaux-ASSE: les Verts réalisent un sacré hold-up

Saint-Etienne s’est imposé à Bordeaux, ce dimanche (1-0), grâce à un penalty de Denis Bouanga dans le temps additionnel. Dominés par leurs hôtes pendant 80 minutes, les Verts ont pu espérer jusqu’au bout grâce à un grand Stéphane Ruffier.

Claude Puel a une bonne étoile. Un ange gardien veille sur ses débuts à Saint-Etienne. Son équipe, longtemps dépassée par des Bordelais plus ambitieux dans le jeu, n’a pas franchement forcé son destin. Les Verts l’ont emporté (1-0), grâce à un penalty litigieux transformé par Denis Bouanga en fin de match pour réaliser ce hold-up. L’affiche la plus jouée du championnat n’avait de choc que le nom ce dimanche. La 115e confrontation entre Bordeaux et Saint-Etienne (0-0) n’a pas été un sommet de football.

En difficulté en début de match, les Bordelais ont progressivement pris le dessus sur des Verts peu incisifs. Deux belles interventions de Ruffier devant Adli (31e, 33e) ont préservé les ambitions stéphanoises en première période. Le jeune milieu de terrain a le plus souvent gêné ses adversaires par son positionnement et sa mobilité entre les lignes. Sa passe parfaitement dosée à destination de Jimmy Briand aurait dû être décisive. Mais l’attaquant, qui partait seul au but, s’est écroulé, légèrement déséquilibré par Fofana (55e).

Fofana a frôlé l'expulsion

A l’instar de Loïc Perrin, remplacé à la pause, le jeune défenseur a vécu un calvaire, systématiquement battu dans la profondeur, ou par la vitesse des attaquants bordelais sur phase arrêtée. Déposé par Kalu (59e) dont le service n’a pas trouvé preneur, Fofana a bénéficié de la clémence de Ruddy Buquet alors qu’il était déjà averti.

Il ne s’est pas caché en revanche pour subtiliser le ballon dans les pieds de Hwang d’un tacle par derrière assez osé (57e). L’international sud-coréen, remplaçant au coup d’envoi, a donné un petit coup de fouet à ses partenaires et réveillé Stéphane Ruffier, contraint d’effectuer une parade spectaculaire pour dévier le ballon en corner (67e).

Bordeaux passe à côté du podium

Hwang a ensuite cru pouvoir offrir la victoire à son équipe, mais Briand a fait action de jeu dans une position illicite, ce qui n’a pas échappé à l’arbitre de cette rencontre (69e). La rentrée de Hwang a coïncidé avec la meilleure période des Girondins. Le Coréen a déclenché un certain nombre d’actions positives et provoqué autant de fautes, dont l’une aurait pu conduire à l’exclusion de Fofana, qui a joué sur un fil. Bordeaux, malgré la sortie précoce de Laurent Koscielny sur blessure, n’a pas franchement souffert sur le plan défensif en seconde période.

Une seule action aura suffi à Saint-Etienne pour détruire tout ce que les hommes de Paulo Sousa avaient produit de positif en seconde période. Retenu par le bras de Pablo dans la surface de réparation, Nordin a bien joué le coup. Ruddy Buquet a immédiatement désigné le point de penalty, conforté quelques secondes plus tard par le VAR (90e+2). Ruffier, le Stéphanois le plus inspiré, s’est distingué une dernière fois pour sécuriser un précieux succès, le troisième d’affilée. Bordeaux a tout fait pour monter sur le podium, seul un brin de réussite s'est refusé aux Girondins. 

QM