RMC Sport

Bordeaux: Giresse se sent "trahi" et dénonce la "situation catastrophique" causée par King Street

Légende des Girondins de Bordeaux avec près de 600 matchs joués avec le maillot au scapulaire, Alain Giresse se sent trahi par les actionnaires américains après leur désengagement du club, placé sous protection du tribunal de commerce.

Alain Giresse se sent trahi. L'ancien international français se désole du placement des Girondins de Bordeaux sous la protection du tribunal de commerce, après la décision de l'actionnaire américain King Street de se désengager. Au micro de RMC Sport peu après cette annonce, l'homme aux 592 matchs avec le maillot du scapulaire dénonce ces "gens qui sont totalement incompétents dans le domaine du football et qui ne sont pas venus là pour faire du sport mais du business".

Giresse craint que le club ne coule dans l'anonymat

"Il fallait qu'ils prennent bien la mesure de ce qu'est un club de football, de ce que sont les Girondins", déplore Alain Giresse dans Top of the Foot. "Sur le plan sportif, sur le plan financier et sur le plan relationnel... On est dans une situation catastrophique de tous les côtés", s'indigne aussi l'ancien milieu de terrain, qui a récemment oeuvré avec la mairie pour tenter d'apaiser le climat autour du club.

Sans repreneur avec suffisamment de moyens pour remettre les voyants au vert, les Girondins de Bordeaux pourraient bien être obligés de repartir des bas-fonds du football français. Ce qui inquiète évidemment Alain Giresse, qui argumente en faisant un parallèle avec la rétrogradation administrative subie en 1990: "Ce qui me dérange, c'est qu'il y avait vraiment une mobilisation locale et régionale quand Bordeaux est descendu. Là, les relations se sont tellement dégradées que je ne sais pas si ce sera le cas".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport