RMC Sport

Bordeaux: Koscielny laisse planer le doute pour son avenir

En conférence de presse, ce vendredi, le capitaine girondin Laurent Koscielny (35 ans) a évoqué la suite de son aventure à Bordeaux. Après des promesses non tenues, l’international français attend le maintien en Ligue 1 pour décider.

"J'ai besoin d'être sûr à 100% qu'on soit en Ligue 1. Après, je pourrai discuter avec tout le monde." Avant le dernier match de la saison, auquel il n'est d'ailleurs pas certain de prendre part ce dimanche à Reims, Laurent Koscielny est focus sur son objectif: valider définitivement son maintien avec les Girondins de Bordeaux.

"Pour le moment, je me vois continuer"

"C’est en réflexion, mais pour le moment, je me vois continuer, a expliqué le capitaine bordelais en conférence de presse. Quand ton mental te dit ‘c’est compliqué’, à toujours être négatif… ça ne va ressortir que par les blessures. Il faut que je me pose, que je parte en vacances un peu. Il faut qu’on se retrouve, qu’on discute de quelle est la meilleure chose pour moi."

Après une saison très délicate avec les Girondins, l’international français décidera alors de rester ou non. Mais tout ne dépendra pas que du sort du club, puisque le défenseur central restera s’il a "toujours cette envie d’aider à ce groupe, de prendre du plaisir, on en a pris peu cette saison".

"J’aurais aimé avoir les promesses qui m’ont été faites"

"Si c’est pour refaire une saison comme celle-là, ce sera non, annonce-t-il clairement. Il y a plein de choses qui rentrent en ligne de compte pour que je me retrouve la saison prochaine sur le terrain". L'ancien Gunner, arrivé aux Girondins en 2019, se retrouvera en fin de contrat à l'issue de la saison prochaine.

"J’aurais aimé avoir les promesses qui m’ont été faites, avoir les joueurs qui permettent à cette équipe d'être plus haut au classement et de construire quelque chose avec un ossature, a aussi regretté Laurent Koscielny. Ça n'a pas été fait, j'en tire des enseignements. Ça va me servir pour mon avenir."

"1% de chance de descendre"

Lors de cette conférence de presse, Koscielny a également évoqué la faible possibilité de rélégation qui existe toujours pour son club: "On a 1% de chance de descendre. Le maintien n'est pas assuré, vu notre saison c'est possible. Il faut finir le travail, on a tellement galéré. Ce serait important de bien finir et laisser une image positive. Il y a aussi un challenge sportif, nous pouvons gratter quelques places, c'est important pour le club".

JAu