RMC Sport

Bordeaux-OM: les Marseillais "peut-être guéris sur le plan mental" selon Larguet

En conférence de presse ce dimanche après le nul entre Bordeaux et l'OL, Nasser Larguet a estimé que son équipe est "peut-être guérie" sur le plan mental. L'entraîneur phocéen a souligné la performance de ses joueurs, réduits à 9 contre 11.

Nasser Larguet nourrit quelques regrets après le nul ce dimanche face à Bordeaux (0-0) . L'entraîneur intérimaire de l'OM a tiré du positif malgré tout après cette affiche de la 25e journée de Ligue 1, où l'équipe phocéenne a obtenu ce résultat en évoluant à 9 contre 11 pendant plus de 30 minutes.

Même si l'OM n'a pas réussi à mettre fin à cette série de 43 ans et quelques mois sans succès sur le terrain de Bordeaux, Nasser Larguet a vu des choses intéressantes en seconde période, moins en première.

"C'était peut-être un mal pour un bien cette réduction à 9, j'étais convaincu de la solidarité de mes joueurs, a lancé Larguet, assez satisfait malgré tout. On n'a pas gagné le match mais on a peut-être gagné une équipe, sur laquelle on va s'appuyer. Sur le plan mental, nous sommes peut-être guéris. Nous n'avons pas défendu n'importe comment, c'est très intéressant."

"A 11 contre 11, il y avait largement la place pour prendre les trois points"

En l'espace de quelques minutes, après un raté incroyable de Valère Germain, l'OM a été réduit à 10 puis à 9. D'abord pour une faute de Leonardo Balerdi qui a retenu Rémi Oudin (55e). Puis pour un geste de frustration de Dario Benedetto sur Laurent Koscielny (58e). Mais à 9, l'OM a réussi à tenir.

"Franchement, ce résultat n'était pas inespéré pour moi. A 11 contre 11, il y avait largement la place pour prendre les trois points, a regretté quand même Larguet. J'avais foi en l'équipe pour sortir avec ce match nul malgré ces deux expulsions. Exploit ou non, j'ai le sentiment du devoir accompli. L'équipe a montré qu'elle avait de l'expérience d'un point de vue défensif, il faut s'appuyer dessus. A 11 contre 11, on doit faire mieux sur la maîtrise du ballon."

Au classement, l'OM stagne à la 9e place après 25 journées. Sur les sept derniers matchs, les Phocéens n'ont pris que trois points avec trois nuls. Une mauvaise série alors que deux rencontres se profitent la semaine prochaine. Les Marseillais affronteront d'abord Nice ce mercredi (21h) au Vélodrome pour un match en retard, puis devront négocier un déplacement à Nantes samedi (17h). Deux opportunités pour tenter de se relancer et rester au contact dans la bataille pour les dernières places européennes.

GL