RMC Sport

Business: pourquoi le PSG est le seul club de L1 à résister à la Premier League

Le PSG qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions

Le PSG qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions - AFP

Grâce aux droits télé en constante progression (manne record à compter de cet été), ainsi qu’à l’attrait des investisseurs étrangers pour la Premier League depuis une quinzaine d’années, la surface financière des clubs anglais est sans équivalent en Europe. Et ferait presque passer les équipes de Ligue 1 pour de vulgaires clubs régionaux tant le fossé entre les deux pays est énorme, même si le PSG est l’unique club de l’Hexagone à résister encore, tant sportivement que financièrement. Comparatif chiffré à l’appui entre « David le frenchie » et « le Goliath made in England », au lendemain de l’élimination de Chelsea par le PSG en Ligue des champions.

DROITS TV

L’écart est déjà conséquent, mais il sera abyssal à partir de l’été prochain. Les diffuseurs anglais (Sky et BT Sports) débourseront la somme folle de 6,92 milliards d’euros pour retransmettre la Premier League sur la période 2016-2019, soit une augmentation de près de 70% par rapport à 2013-2016. A des années-lumière des droits versés en France, malgré une augmentation sensible ces dernières années (748,5 millions par an pour la période 2016-2020, contre 607 millions actuellement). Un fossé énorme qui permettra au dernier de Premier League de toucher 136 millions de droits TV par an, soit... 92 millions de plus que ce que touchera le champion de France !

Les droits TV nationaux des cinq grands championnats :

- Premier League : 2,3 milliards d’euros par an

- Serie A : 945 M€

- Liga : 883 M€

- Ligue 1 : 748 M€

- Bundesliga : 628 M€

L’évolution des droits TV annuels de la Premier League :

- 1998-2001 : 227 M€ en Premier League / 126 M€ en Ligue 1

- 2001-2004 : 541 M€ en PR / 278 M€ en L1

- 2004-2007 : 462 M€ en PR / 332 M€ en L1(pour la période 2004-2005)

- 2007-2010 : 770 M€ en PR /639 M€ en L1(pour 2005-2008)

- 2010-2013 : 801 M€ en PR / 668 M€ en L1(pour 2008-2012)

- 2013-2016 : 1,358 milliards / 607 M€ en L1 (pour 2012-2016)

- 2016-2019 : 2,3 milliards / 748,5 M€ en L1 (pour 2016-20)

REVENUS PAR CLUBS

En France, seul le PSG possède un budget capable de rivaliser avec les écuries anglaises, voire même de les dominer. Cette saison, le club de la capitale est le seul représentant tricolore du Top 30, dans lequel figurent... 17 clubs anglais ! Pour le cabinet Deloitte, qui publie chaque année le classement des clubs les plus riches du monde, aucun autre club de L1 « ne semble en position de postuler pour une place dans le Top 30 dans un proche avenir, malgré les importants investissements réalisés pour moderniser les stades en vue de l'Euro 2016.

D’anciens habitués, comme l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, semblent même plus éloignés que jamais de retrouver une place dans les vingt premiers.» Le fait que le PSG soit le seul en L1 à être la propriété d’un investisseur étranger, contre neuf en Premier League, n’est pas étranger à ce phénomène.

Les clubs les plus riches du monde en 2014-2015 :

1. Real Madrid (ESP) : 577 M€

2. FC Barcelone (ESP) : 560,8 M€

3. Manchester United (ANG) : 519,5 M€

4. PARIS SAINT-GERMAIN (FRA) : 480,8 M€

5. Bayern Munich (ALL) : 474 M€

6. Manchester City (ANG) : 463,5 M€

7. Arsenal (ANG) : 435,5 M€

8. Chelsea (ANG) : 420 M€

9. Liverpool (ANG) : 391,8 M€

10. Juventus (ITA) : 323,9 M€

11. Borussia Dortmund (ALL) : 280,6 M€

12. Tottenham Hotspur (ANG) : 257,5 M€

13. Schalke 04 (ALL) : 219,7 M€

14. AC Milan (ITA) : 199,1 M€

15. Atletico Madrid (ESP) : 187,1 M€

16. AS Rome (ITA) : 180,4 M€

17. Newcastle (ANG) : 169,3 M€

18. Everton (ANG) : 165,1 M€

19. Inter Milan (ITA) : 164,8 M€

20. West Ham (ANG) : 160,9 M€

... MARSEILLE (FRA) : 103,5 M€

SALAIRES

Qui dit budget en hausse, dit forcément salaires en augmentation. Outre son intérêt sportif, la Premier League possède un attrait financier inégalé en Europe. La preuve en comparant la grille des salaires avec ceux versés en France. C’est bien simple, hormis les joueurs du PSG, aucun ne peut faire illusion comparé à leurs homologues du championnat anglais puisque seuls Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et David Luiz figureraient dans un Top 10 cumulé des joueurs les mieux rémunérés des deux championnats.

Le Top 10 des salaires de Premier League :

1. Wayne Rooney (Manchester United) : 18,5 M €

2. Sergio Agüero (Manchester City) et Yaya Touré (Manchester City) : 17,1 M€

4. Eden Hazard (Chelsea) : 15,6 M€

5. David Silva (Manchester City) : 15,6 M€

6. Mesut Özil (Arsenal) : 13,2 M€

7. Raheem Sterling (Manchester City) : 12,8 M€

8. Kevin De Bruyne (Manchester City) : 12 M€

9. Cesc Fabregas (Chelsea) : 11,4 M€

10. John Terry (Chelsea) : 11 M€

Le Top 10 des salaires de L1 :

1. Zlatan Ibrahimovic (PSG) : 16,2 M€

2. Thiago Silva (PSG) : 12,6 M€

3. David Luiz (PSG): 11,4 M€

4. Angel Di Maria (PSG) : 10,8 M€

5. Edinson Cavani (PSG) et Javier Pastore (PSG) : 9,6 M€

7. Blaise Matuidi (PSG) : 9,24 M€

8. Ezequiel Lavezzi (PSG, parti depuis en Chine) : 6,6 M€

9. Thiago Motta (PSG) : 6,36 M€

10. Mathieu Valbuena (OL) : 6 M€

MERCATO

La domination économique de la Premier League a évidemment un impact sportif, puisqu’elle permet aux clubs anglais de dicter leur loi sur le marché des transferts. Le dernier mercato hivernal l’a prouvé, puisqu’hormis les « nouveaux riches » chinois, personne n’a dépensé autant que les clubs anglais (230 millions). Stoke City a ainsi déboursé 25 millions d’euros pour recruter Giannelli Imbula.

Pour trouver trace du plus « gros » transfert hivernal en L1, il faut descendre au 35e rang et voir Malcom acheté un peu moins de 5 millions d’euros par Bordeaux. Des chiffres qui confirment la tendance du mercato d’été, pendant lequel les clubs de Premier League avaient dépensé 1,2 milliard d’euros, dont 215 millions rien que pour acheter des joueurs de Ligue 1.

Les plus gros transferts du dernier mercato d’hiver :

1. Alex Teixeira : 50 M€ (du Shakhtar Donetsk à Jiangsu Suning)

2. Jackson Martinez : 42 M€ (de l’Atlético au Guangzhou Evergrande)

3. Ramires : 28 M€ (de Chelsea à Jiangsu Suning)

4. Giannelli Imbula : 25 M€ (du FC Porto à Stoke City)

5. Elkeson : 18,5 M€ (du Guangzhou Evergrande au Shanghai SIPG)

6. Gervinho : 18 M€ (de l’AS Roma à Hebei Fortune)

7. Oumar Niasse : 17,8 M€ (du Lokomotiv Moscou à Everton)

8. Jonjo Shelvey : 15,8 M€ (de Swansea à Newcastle)

8. Andros Townsend : 15,8 M€ (de Tottenham à Newcastle)

10. Benik Afobe : 13,1 M€ (de Wolverhampton à Bournemouth)

... 35. MALCOM : 5 M€ (des Corinthians à Bordeaux)