RMC Sport

Caen: Courbis admet avoir "triché" et fait le show avant Bordeaux

A deux jours du match face à Bordeaux (21h, 38e journée de Ligue 1) qui décidera du sort de Caen, Rolland Courbis a fait le show en conférence de presse ce mercredi. Le co-entraîneur du club normand admet avoir usé d'un stratagème pour garder ses joueurs motivés, malgré les menaces de relégation.

Actuellement 18e de Ligue 1, Caen a la main pour ne pas descendre directement en Ligue 2 et disputer les barrages. Il faudra pour cela bien négocier la réception de Bordeaux ce vendredi (21h), lors de la dernière journée, ou compter sur un nouveau faux-pas de Dijon contre Toulouse. Voire espérer qu'Amiens chute contre Guingamp pour assurer directement son maintien.

"On a un peu triché dans la présentation des choses"

En conférence de presse ce mercredi, Rolland Courbis était en grande forme. Sur une bonne dynamique depuis l'arrivée en renfort du technicien au côté de Fabien Mercadal, les joueurs normands ont visiblement eu le droit à un discours un peu étonnant, dont seul Coach Courbis a le secret.

"Le match de Lyon, on s'est mis d'accord. On a fait une réunion et on a un peu triché, reconnaît-il. On a imaginé que nous avions perdu le match à Nice, que nous venions de gagner à Lyon et donc de doubler Dijon, qui a perdu contre Paris... On est contents d'avoir gagné à Lyon, on a sauté de joie, on s'est embrassés et on a dit 'vivement le match de Bordeaux'. On a un peu triché dans la présentation des choses mais on n'a pas triché au niveau des points! On a le même niveau de points (que prévu)." Sauf que le SMC a bien battu Nice (1-0) et s'est lourdement incliné à Lyon (4-0).

"On va considérer qu'on est en Ligue 2 et qu'on peut monter en Ligue 1"

"Il y a un mois et demi, on était déjà en Ligue 2, poursuit Rolland Courbis. Et on avait des supporters qui scandaient: 'on est en D2! On est en D2!". Cela nous faisait du mal mais on pouvait les comprendre. Et on a réussi, sans se décourager, à avoir encore l'espoir de ne pas y être. On s'est un peu servi de ce slogan pour se dire 'on va considérer qu'on est en Ligue 2 et qu'il nous reste un match, plus éventuellement deux de barrage, pour monter en Ligue 1'."

Et donc préparer le barrage dans un autre état d'esprit. "Sur un plan psychologique, on ne va pas se retrouver dans la situation de favori et Troyes dans celle d'outsider, ajoute-t-il. Nous serons dans la même situation psychologique que Lens et Troyes, et nous aussi nous avons envie de remonter en Ligue 1... puisque nous étions en Ligue 2 il y a un mois et demi." Vous suivez toujours? "C'est peut-être un peu spécial mais cela ne fait rien, cela me paraît être logique", répond Coach Courbis.

A.Bo avec C.L