RMC Sport

Caen: Mercadal et Courbis ont "envisagé d’arrêter tous les deux"

Après la victoire capitale de Caen à Monaco (0-1) ce dimanche lors de la 30e journée de Ligue 1, l’entraîneur caennais Fabien Mercadal est revenu sur le malaise entourant la hiérarchie entre lui et Rolland Courbis avant le déplacement en Principauté. Un moment de flottement qui a failli avoir des conséquences inattendues pour l’équipe normande.

Depuis 48 heures, c’est un peu l’ascenseur émotionnel pour Fabien Mercadal. Ce dimanche, l’entraîneur de Caen savoure un très précieux succès de son équipe à Monaco (0-1) dans la course au maintien. Le premier depuis le mois de décembre (18e).

"C'était bizarre, il y avait de la joie mais on n’arrivait pas à l’exprimer parce que ça faisait longtemps", a reconnu le technicien après la rencontre au stade Louis II. Ce sentiment était peut-être décuplé par la zone de fortes turbulences traversée quelques heures plus tôt par le club caennais.

"Ce qui s'est passé nous a fait du mal"

En se présentant vendredi comme le principal responsable de l’équipe avant de faire du rétropédalage, Rolland Courbis, théoriquement numéro deux, a semé le flou au sein du SMC. Et notamment chez Fabien Mercadal, très chamboulé par cette épisode.

"Je ne sais plus comment l'expliquer, c'est terrible, soupire-t-il. J'ai l'impression que tout le monde pense que la terre est plate à Caen. Je suis entraîneur à Caen et on travaille avec Rolland (Courbis). On arrive à se mettre d'accord sur quasiment toutes les situations. Ce qui s'est passé nous a fait du mal à tous les deux. On a même envisagé d’arrêter tous les deux. Ça peut nuire à l’équipe. Si ça vous parait compliqué, la terre est ronde chez nous. Ça nous a fait mal mais on a été assez solides en étant soudés tous les deux."

AB avec TP à Monaco