RMC Sport

Claude Puel répond à la rumeur Monaco

Invité exceptionnel de PL Zone ce samedi sur RMC Sport, Claude Puel n'a pas échappé aux questions sur la rumeur l'envoyant à Monaco en cas de licenciement de Leonardo Jardim. Le technicien français, sans poste depuis son départ de Leicester, estime que "ce n'est pas d'actualité" mais n'exclut pas un retour dans le futur. Même s'il a déjà repoussé deux fois le club.

Après une saison dernière très compliquée, Monaco voit sa galère se poursuivre avec un statut de relégable en Ligue 1 et l'attente (très longue) d'une première victoire en championnat. Des résultats en berne qui placent Leonardo Jardim dans une posture délicate... voire même sur un siège éjectable.

"Je n'ai pas envie de discuter d'éventualités"

Parmi les noms qui circulent pour succéder au technicien portugais en cas de licenciement, celui de Claude Puel. Entraîneur de l'ASM entre 1999 et 2001 après y avoir passé toute sa carrière de joueur, l'ancien coach de l'OL ou de Nice était l'invité de PL Zone ce samedi sur RMC Sport. Sans poste depuis son départ de Leicester la saison dernière, le manager de 58 ans assure que la question n'est "pas d'actualité". 

>>> Suivez PL Zone et la Premier League en vous abonnant à RMC Sport

"Je ne veux pas parler de Monaco. C'est une équipe qui a débuté son championnat, il y a un entraîneur en place. Par respect pour le club et l'entraîneur, je n'ai pas envie de discuter d'éventualités. Ce n'est pas d'actualité", assure-t-il. Avant de confier qu'il avait déjà failli y revenir. 

Il a déjà refusé deux fois

"J'ai failli revenir deux fois déjà. Cela a été proche. Je n'ai pas rejoint le club parce que j'avais l'impression de faire la boucle, d'y avoir fait toute ma carrière et d'y terminer en quelque sorte. J'avais refusé. Mais un jour, oui j'aimerais revenir à Monaco, concède Claude Puel. C'est mon club de formation, de coeur."

"J'ai eu une très mauvaise expérience aussi lors de mon passage à Lyon. On a fait un dernier match à Monaco à l'époque, il fallait y gagner pour assurer la Ligue des champions, raconte-t-il. Et je savais qu'en gagnant à Monaco, ils allaient descendre en deuxième division. On a gagné, j'étais heureux pour l'OL et l'équipe, mais très malheureux pour mon club formateur."

A.Bo avec S.B