RMC Sport

Comment Beckham va régler la note

David Beckham

David Beckham - -

Fait rarissime, la nouvelle vedette du PSG, David Beckham, va reverser son salaire à des œuvres caritatives. L’avocat fiscaliste Denis Provost passe en revue les différentes les différentes options que pourraient prendre le club et le Spice Boy afin que le procédé soit légal. Mode d’emploi.

Pour Denis Provost, chargé du pôle droit du sport au cabinet Fidal, l’opération est clairement de l’ordre du « faisable » même si ce n’est « pas courant ». Il s’agirait tout bonnement de mécénat. Première option : l’Anglais verse son salaire au monde associatif après s’être acquitté de l’impôt sur le revenu et des charges salariales. Il peut même envisager une réduction d’impôt de 66% si le don n’excède pas 20% de ses revenus imposables. Probabilité : moyenne.

Deuxième option : le PSG verserait à l’ancien Mancunien de 37 ans une rémunération nette d’impôt et cette somme pourrait être consacrée au mécénat. C’est le contrat signé par le club de la capitale avec Zlatan Ibrahimovic. Probabilité : forte. Troisième option : le joueur pourrait être embauché avec un salaire minimum légal en L1 estimé à environ 2300 €, et le PSG verserait la somme convenue aux associations. Ce serait le PSG qui ferait cette donation au titre de mécénat d’entreprise. Mais l’administration fiscale pourrait voir cette opération d’un mauvais œil. Probabilité : faible.

Aulas met en garde

Quelle que soit l’option choisie par le club de Nasser Al-Khelaïfi, le mécénat, comme le soulève Jean-Michel Aulas, est intéressant par rapport aux exigences de l’UEFA en matière d’orthodoxie budgétaire. « Si ce salaire est versé à des associations, on sait que dans le fair-play financier, tout ce qui est lié à des œuvres caritatives ne rentre pas en ligne de compte », rappelle le patron de l’Olympique Lyonnais. Paris est certainement au courant.

dossier :

David Beckham