RMC Sport

Comment le futur sponsor du PSG réagit à l'élimination en Ligue des champions

Sébastien Bazin.

Sébastien Bazin. - AFP

Dans une interview accordée ce dimanche au JDD, le PDG d'AccorHotels Sébastien Bazin revient sur la stratégie entamée par le géant européen. Prochain sponsor maillot du PSG, il affirme compter beaucoup sur ce partenariat - qu'il ne lie pas directement aux résultats du club de la capitale.

Dès juin prochain, les supporters du PSG verront du nouveau sur les maillots de leur équipe favorite. Fini le partenariat avec la compagnie aérienne Fly Emirates, place à "ALL" (Accor Live Limitless), nom du programme de fidélité lifestyle d'AccorHotels. Le contrat de sponsoring avec l'entreprise - estimé à plus de 50 millions d'euros - doit permettre au PSG d'intégrer le Top 4 des plus gros contrats à l'échelle européenne.

À la tête du groupe Accor, on retrouve Sébastien Bazin, une vieille connaissance puisque l'homme de 57 ans était entré dans le capital du club en 2006 avec Colony Capital et avait été intronisé président en 2009 en lieu et place de Charles Villeneuve.

"Du marketing émotionnel" pour Bazin

Interrogé ce dimanche dans le JDD sur les raisons qui ont poussé le sixième groupe mondial à devenir le prochain sponsor maillot du PSG, Sébastien Bazin explique qu'il s'agit de "marketing émotionnel" : "Nous avons sondé 40 000 de nos membres sur leurs passions. Le sport figurait dans le trio de tête (...) Notre promesse c'est de leur proposer une expérience unique que l'argent ne peut pas offrir, comme rencontrer les joueurs du PSG" explique-t-il. Un bon moyen de renforcer son offre et tenter de fidéliser encore plus de voyageurs pour ce géant de l'hôtellerie.

Pas de regard sur les performances du club, vraiment ?

Le contrat signé entre Accor et le PSG porte sur six années, dont trois ferme. Une durée importante mais qui n'effraie pas le PDG malgré la récente élimination du club en 8eme de finale de Ligue des champions face à Manchester United: "Nous ne nous soucions pas des résultats match après match", affirme-t-il lorsqu'il lui est demandé s'il n'est pas refroidi par cette nouvelle désillusion en C1.

"Le PSG est devenu l'un des clubs de football les plus puissants sur les réseaux sociaux", ajoute-t-il. "Ce partenariat va nous donner accès à une clientèle beaucoup plus jeune et fortement présente là où nous sommes, en Europe, en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique".

"Le fait qu’une société du CAC 40 franco-française devienne le sponsor maillot du PSG, c’est un message positif envoyé aux fans, aux observateurs et aux investisseurs du CAC 40", expliquait il y a quelques semaines le spécialiste économie pour RMC Sport Pierre Rondeau.

C.P.