RMC Sport

Comment les clubs de Ligue 1 s'organisent contre les cambriolages

Dani Alves, Depay, Eyraud... De nombreux joueurs et acteurs de Ligue 1 ont été récemment victimes de cambriolages, le plus souvent durant des soirs de matchs. RMC Sport a enquêté sur les méthodes des clubs de l'élite pour lutter contre ces méfaits.

C’est le dernier nom d’une préoccupante série. Dans la nuit de mercredi à jeudi, alors qu’il était au Parc des Princes pour disputer le match de Ligue 1 PSG-Montpellier (5-1), Dani Alves a été victime d’un cambriolage à son domicile de Neuilly-sur-Seine, dont le préjudice pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le défenseur brésilien succède ainsi à ses coéquipiers Thiago Silva et Eric-Maxim Choupo-Moting, aux Lyonnais Memphis Depay, Lucas Tousart et Pape Cheikh Diop, ou encore au président de l’OM Jacques-Henri Eyraud, tous victimes, dernièrement, de méfaits du genre.

Si le sujet, sensible pour les clubs de L1, n’est pas nouveau, la recrudescence des vols chez les joueurs relance forcément les discussions sur la surveillance des domiciles, et plus globalement sur leur sécurité. Alors, comment les formations françaises s’organisent-elles pour protéger leurs salariés?

Accompagnement théorique et pratique

A vrai dire, certaines ne s’organisent pas. Plusieurs clubs ont ainsi confié à RMC Sport ne pas avoir de programme spécial en terme de lutte contre les cambriolages, et laisser les joueurs s’occuper eux-mêmes de la sécurisation de leur domicile, s’ils en ressentent le besoin.

D’autres pratiquent en revanche un accompagnement. En rappelant par exemple aux joueurs de sensibiliser leur entourage (famille, conjoint, amis) à l’importance de ne pas répandre de détails concernant leur vie privée sur les réseaux sociaux, principale source d'informations pour les cambrioleurs, ou encore en les encourageant à utiliser le plus possible les voitures de fonction mises à leur disposition pour éviter d’attirer l’œil avec de grosses cylindrées.

Un accompagnement "théorique", donc, mais aussi un accompagnement logistique: des formations expliquent mettre leurs joueurs en relation avec des sociétés qu’elles connaissent et en qui elles ont confiance, spécialisées dans le gardiennage ou l’installation d’alarmes.

Aux joueurs de payer pour leur sécurité

Au PSG, depuis les récents cambriolages, plusieurs joueurs et membres du staff ont ainsi demandé une expertise de leur domicile afin de mieux les protéger, et ont d’ores et déjà prévu des travaux. Désormais, les soirs de matchs, quasiment chaque résidence de joueur est gardée par un vigile.

A noter que dans les différents clubs, les services de sécurité fournis sont généralement payés par les joueurs, et qu’aucune clause ne les oblige à mettre en place tel ou tel dispositif.

Reste enfin les cas particuliers, comme celui de Neymar. La star brésilienne est sensible depuis longtemps aux questions de sécurité, et notamment depuis son arrivée à Paris. Il bénéficie, 24h/24, d'un agent de sécurité à son domicile de Bougival, ainsi que d'un garde du corps qui le suit dans tous ses déplacements.

CC avec la rédaction RMC Sport