RMC Sport

Coronavirus: Canal+ d'accord pour des matchs de L1 à huis clos

En première ligne dans les discussions pour le plan de reprise de la Ligue 1, Bernard Caïazzo, co-président de Saint-Etienne, assure que Canal+ est d'accord pour diffuser des matchs à huis clos.

Le sujet est bouillant et les discussions tout autant. Bernard Caïazzo, co-président de Saint-Etienne et président de Première Ligue (syndicat de 19 clubs professionnels), a évoqué les possibilités évoquées pour un plan de reprise de la Ligue 1 après la crise du coronavirus. Et surtout les discussions avec les diffuseurs TV de la compétition, qui refusent de régler le dernier versement en raison de la suspension du championnat. Quatre présidents ont été nommés (Nasser Al-Khelaïfi, Jacques-Henri Eyraud, Olivier Sadran et Jean-Pierre Rivère) pour discuter avec Canal+, qui serait ouvert à l'hypothèse de diffuser des matchs sans public. 

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

"Les conditions du huis clos conviennent à Canal"

"Canal avait déjà écrit que les conditions du huis clos lui convenaient, il faut laisser les gens qui discutent avec Canal+ mener les négociations, il y a beaucoup de sujets à prendre en compte", a précisé Caïazzo sur Europe 1.

"Maintenant, il y a une vérité, il n’y a aucune chaîne de télé diffuseur qui paiera des matches qui ne se sont pas joués, c’est ce qu’il se passe dans les autres pays, prévient-il. Si c’est pour reprendre, rejouer tous les deux jours et terminer en 20 jours, c’est ridicule. Il faut reprendre dans des conditions normales."

"Canal + ne laissera jamais tomber le foot français"

Dans une discussion avec Gérard Lopez (Lille) et Nicolas Holveck (Rennes), dimanche, le dirigeant des Verts avait fait part de son optimisme sur l'ouverture de Canal+ dans les discussions. "Dans cette situation de crise, nous sommes des associés, avait-t-il insisté. Canal+ est un partenaire de longue date qui mérite un certain respect. Je suis sûr d’une chose, Canal + ne laissera jamais tomber le foot français. Il n’y pas que Canal, il y a aussi BeIN. L’objectif est d’éclaircir la situation et pour cela, on fait confiance aux gens qui vont négocier."

NC