RMC Sport

Course au podium: Monaco, OM, OL, qui a le meilleur calendrier?

Morgan Sanson et Lucas Tousart

Morgan Sanson et Lucas Tousart - AFP

Monaco, Lyon et Marseille vont se disputer une place sur le podium lors des dernières journées de Ligue 1. Si l’ASM possède une avance solide sur les deux Olympiques, rien n’est encore joué. Et le calendrier de chaque équipe va forcément peser sur cette course à trois.

De sérieux obstacles pour Monaco

Les champions de France ont sans doute le calendrier le plus difficile de cette fin de saison parmi les poursuivants du PSG. L’ASM va se déplacer cinq fois lors de ses huit derniers matches. Avec un choc au Parc des Princes qui s’annonce forcément délicat le 15 avril. Mais les voyages à Rennes, actuellement 5e, Guingamp, Caen et Troyes, qui luttent pour leur maintien, ne ressemblent pas non plus à des promenades de santé. Il faudra aussi assurer à domicile contre Nantes, Amiens et Saint-Etienne. Tout en négociant au mieux la finale de la Coupe de la Ligue face à Paris, le 31 mars à Bordeaux. Dans ces conditions, les 7 points d’avance sur l’OM et 9 sur l’OL ne seront sans doute pas de trop.

Un programme abordable pour Marseille

Si Monaco a de quoi s’inquiéter un peu, c’est aussi parce que l’horizon de l’OM s’annonce relativement dégagé. Sur ses quatre déplacements à venir, Marseille a les moyens de faire un sans-faute à Dijon, Troyes, Angers et Guingamp. A condition de ne pas prendre à la légère des équipes habitées par l’envie de se maintenir. Au Vélodrome, en revanche, il faudra être solide pour écarter Montpellier et Nice, tout en respectant Lille et Amiens, eux aussi à la lutte en bas de tableau. Sans perdre de vue la Ligue Europa et les quarts de finale à venir face aux Allemands de Leipzig. Avec la pression des Lyonnais dans le rétro.

Un sprint à domicile pour Lyon

L’OL va pouvoir compter sur son public pour tenter de réaliser une fin de saison canon. Les Gones, qui comptent 2 points de retard sur Marseille, vont jouer à domicile cinq de leurs huit derniers matches. Avec deux morceaux de choix: Nice et Nantes. Et trois clubs en quête de maintien: Toulouse, Amiens et Troyes. Les joueurs de Bruno Genesio se déplaceront aussi à Dijon, qui squatte le milieu de tableau. Mais ils iront surtout visiter Metz et Strasbourg, qui se battent pour leur survie dans l’élite. Rien de fait donc, mais rien d’insurmontable non plus si les Lyonnais parviennent à surfer sur leur victoire au Vélodrome, dimanche, en clôture de la 30e journée de Ligue 1 (2-3).

VIDEO: "Houssem Aouar et Maxime Lopez, ce n'est pas la même galaxie", estime Riolo

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur