RMC Sport

Disparition de Sala: où en sont les recherches privées?

-

- - @AFP

Tandis que le FC Nantes retrouve le terrain contre Saint-Etienne pour la première fois mercredi (21h) depuis la disparition d’Emiliano Sala, la famille du buteur argentin n’a pas perdu espoir de retrouver trace de son corps.

L’espoir fait vivre, dit-on. Alors la famille d’Emiliano Sala s’y accroche de toutes ses forces. Le buteur argentin, transféré de Nantes à Cardiff, a disparu il y a neuf jours au large des îles anglo-normandes à bord du Piper Malibu PA46 piloté par le Gallois Dave Ibbotson. Jeudi dernier, les responsables des secours de Guernesey ont annoncé l’interruption des recherches. Mais la soeur d’Emiliano Sala a lancé un appel pour les reprendre.

David Mearns, le dernier espoir de la famille Sala

Grâce à la générosité de nombreux donateurs, parmi lesquels des joueurs professionnels et des anonymes, la cagnotte lancée à l’initiative de la famille a permis de réunir plus de 300.000 euros afin de poursuivre les recherches. David Mearns, chasseur d’épaves renommé, a pris le relais des autorités avec l’accord de la famille d’Emiliano Sala. Diplômé de géologie et de biologie marine, Mearns revendique sur son site un taux de réussite de 90%. Il est le dernier espoir de la famille Sala.

La recherche sous-marine commencera dimanche

David Mearns aurait suggéré à la famille de lever les fonds nécessaires. "Je n’ai rien contre lui, mais ce qu’il veut, c’est se donner de la visibilité sur une affaire médiatique, et ça marche pas mal", lâche Bertrand Sciboz, directeur de la société Ceres, spécialisée dans la recherche et le renflouement d’épaves, interrogé par 20 Minutes. Lors de sa dernière conférence de presse, Mearns a présenté le navire qui servira à effectuer les recherches dans la zone du dernier contact radar. La météo bloque pour l’instant sa progression. La recherche sous-marine commencera dimanche.

RMC Sport