RMC Sport

Droits TV: la nouvelle place de la Ligue 1 au niveau européen avec 1,153 milliard d'euros

La Ligue 1 a vendu ce mardi ses droits TV domestiques pour la période 2020-2024, pour 1,153 milliard d'euros par an. De quoi revenir à hauteur des autres grands championnats européens. A l'exception de la Premier League, toujours bien au-dessus.

La Ligue 1 revient dans la partie. Grâce à des droits TV domestiques vendus ce mardi 1,153 milliard d'euros par an pour la période 2020-2024, le championnat de France rivalise maintenant avec ses concurrents européens, hormis la richissime Premier League anglaise. Petit état des lieux.

1. Angleterre: 2,3 milliards d'euros par an*

L'Angleterre caracole loin devant ses concurrents européens depuis la vente début 2015 à Sky et BT des droits TV de la Premier League au Royaume-Uni pour un montant astronomique de 6,9 milliards d'euros sur trois saisons à partir de l'été 2016, soit 2,3 milliards d'euros par an. Une somme à laquelle il faut ajouter les droits tirés des retransmissions à l'étranger, qui rapportent environ un milliard d'euros chaque saison.

2. Allemagne: 1,16 milliard d'euros*

Derrière l'Angleterre, l'Allemagne a vendu les droits des matchs de première et deuxième divisions du championnat allemand pour au moins 1,4 milliard d'euros par an, dont 1,16 milliard d'euros juste pour le marché allemand, pour la période 2017-2021. Soit une progression de plus de 80% par rapport aux recettes de la saison 2016-2017 (817 millions d'euros).

3. France: 1,153 milliard d'euros*

En France, la Ligue a annoncé ce mardi l'attribution des droits TV domestiques pour la période 2020-2024 contre un montant annuel de 1,153 milliard d'euros. "C'est un appel d'offres fructueux, avec une augmentation significative de nos droits TV", s'est félicitée la présidente de l'instance Nathalie Boy de la Tour. Les droits pour la période 2016-2020 s'élevaient officiellement à 726,5 millions d'euros par an pour la seule Ligue 1. C'est le groupe espagnol Mediapro qui a raflé les principaux "lots" mis aux enchères mardi par la Ligue. Il s'agira désormais de faire considérablement progressivement les droits à l'étranger, qui ne rapportent actuellement que 80 millions d'euros par an. 

4. Espagne: 883 millions d'euros*

La Ligue espagnole a obtenu fin 2015 au moins 883 millions d'euros par saison sur la période 2016-2019 sur le marché domestique, en commercialisant les droits de la Liga de manière centralisée. Une première en Espagne, où chaque club négociait auparavant au cas par cas avec les diffuseurs. Selon le président de la Liga, le contrat actuel a rapporté environ 1,1 milliard d'euros cette saison sur le marché espagnol, avec en prime des droits internationaux très élevés, à hauteur de 700 millions d'euros. Le système espagnol conserve néanmoins un modèle de répartition déséquilibrée favorisant ses deux géants, le Barça et le Real Madrid, via une prise en compte des résultats récents et des audiences.

5. Italie: 1,05 milliard d'euros* (retoqué par la justice)

Cette saison, les groupes Sky et Mediaset se partageaient les droits TV domestiques de la Serie A, qui s'élevaient à 945 millions d'euros par an sur la période 2015-2018. En février, le groupe espagnol Mediapro a obtenu les droits de la Serie A de 2018 à 2021 grâce à une offre de 1,05 milliard d'euros par an. Mais son projet a été retoqué le 9 mai par un tribunal de Milan, saisi par Sky, l'un des diffuseurs actuels du football en Italie. En attendant, on ne sait pas où et comment seront diffusés les matches de la prochaine saison de Serie A, qui débute le 18 août.

*Montant ne prenant en compte que les droits TV domestiques

JBi avec AFP