RMC Sport

Droits TV: Mediapro pourrait bien continuer à diffuser la Ligue 1 après le 31 janvier

Selon l'accord négocié entre Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP), la chaîne Téléfoot n’est censée émettre que jusqu'au 31 janvier si aucun nouveau diffuseur n'est trouvé. Elle pourrait jouer les prolongations, au moins pour la 23e journée de Ligue 1, alors que Canal+ réclame un nouvel appel d'offres.

Le football français continue d’avancer dans le flou. Encore un peu plus depuis la petite bombe lancée mardi soir par Maxime Saada, président du directoire de Canal+. Dans un entretien donné au Figaro, il a annoncé que la chaîne cryptée comptait restituer à la Ligue de football professionnel (LFP) ses droits TV sur la Ligue 1 (deux rencontres), souhaitant voir l’ensemble des matchs remis en vente via un nouvel appel d'offres. Une situation qui fait planer la menace de l'écran noir.

Que se passera-t-il à partir de la 24e journée?

Car selon l'accord de sortie de crise négocié en décembre entre Mediapro et la Ligue, la chaîne Téléfoot n’est censée émettre que jusqu'au 31 janvier prochain si aucun nouveau diffuseur n'est trouvé. Elle semblerait toutefois prête à jouer les prolongations.

Sur son site internet, la LFP a dévoilé ce mercredi la programmation TV de la 23e journée de Ligue 1, qui se déroulera le mercredi 3 février. Un programme qui prévoit que huit matchs soit diffusés par Téléfoot (Bordeaux-Lille, Metz-Montpellier, Reims-Angers, Rennes-Lorient, Strasbourg-Brest, Lens-OM, Dijon-OL et ASSE-Nantes), un par Canal+ (PSG-Nîmes) et un autre par Canal+ Sport (Monaco-Nice).

Après cette journée, Canal+ compterait restituer ses propres droits, à savoir habituellement les matchs du samedi 21h et de dimanche 17h (sous-licenciés par beIN Sports pour 330 millions d'euros). "Nous conserverons notre lot jusqu'au 5 février puisque nous avons payé jusqu'à cette date", a déclaré Maxime Saada auprès du Figaro. Reste à savoir ce qui se passera à partir de la 24e journée (6-7 février), qui proposera notamment un OM-PSG.

Mediapro sera-t-il toujours de la partie? Canal rendra-t-il ses droits? Comme expliqué par RMC Sport, la chaîne cryptée n'est pas forcément en position de le faire sur le plan juridique. Proposera-t-elle un système de pay-per-view, de paiement au match, comme évoqué par Maxime Saada? Beaucoup de questions et bien peu de réponses pour le moment.

RR