RMC Sport

Fenerbahçe-Monaco : pourquoi Falcao va se relancer cette saison

Falcao

Falcao - AFP

L’AS Monaco dispute son premier match officiel ce mercredi (20h30) sur la pelouse du Fenerbahçe dans le cadre du match aller du troisième tour préliminaire de la Ligue des champions. Une première occasion pour Radamel Falcao d’initier son retour en grâce.

Lorsqu’il est arrivé en 2013 en Principauté, Radamel Falcao était la star et le chef de file du nouveau projet très ambitieux de l’AS Monaco, prêt à concurrencer le PSG et à se disputer le titre de meilleur buteur avec Zlatan Ibrahimovic. Mais une saison et une rupture des ligaments croisés plus tard, le Colombien s’envolait pour la Premier League en même temps que les dirigeants russes révisaient leurs plans. Revenu à l’ASM sur la pointe des pieds pendant l’été 2016, Falcao a tout pour se relancer cette saison.

A lire aussi >> LDC : écarter Fenerbahçe, périlleux mais crucial pour Monaco

Parce qu’il est complètement investi (et déjà en grande forme)

L’image du Falcao négociant son transfert en plein Monaco-Lille un après-midi d’août 2014 paraît bien loin. Son expérience en Angleterre s’est révélée peu concluante à Manchester United et Chelsea, et le Colombien n’a d’autres choix que de se relancer à Monaco pour retrouver de la confiance après deux saisons presque blanches. Affûté, l’ancien joueur de l’Atlético semble de nouveau pleinement investi sous le maillot à la Diagonale. Pour preuve, sa préparation estivale est convaincante.

A lire aussi >> LDC : Subasic forfait

L’ancien de Porto monte en puissance, et a trouvé le chemin des filets à presque chaque sortie de l’ASM. Au total, cinq réalisations, un instinct et des vrais gestes de buteur retrouvés par séquences, comme ce coup de tête gagnant lors du dernier match contre le Zénith Saint-Petersbourg (1-3). « C’est un grand travailleur. C’est vraiment un joueur qui parle beaucoup avec ses coéquipiers. Il est très important sur le terrain, témoigne son coéquipier Nabil Dirar. Physiquement il est bien, il est prêt, il travaille dur. Avant les entraînements il travaille, après les entraînements il travaille. Pour le moment ça paye. Je suis sûr qu’il va marquer beaucoup de buts avec Monaco. »

Parce qu’il est (très) ambitieux

A lire aussi >> Falcao pense à être meilleur buteur de Ligue 1

Si Falcao revient en Ligue 1, ce n’est donc pas pour finir sa carrière tranquille. A 30 ans, le meilleur buteur de la Ligue Europa 2011 et 2012 est toujours aussi ambitieux. « Je suis content d’être de retour à Monaco, déclarait-il sur Canal + Sport fin juin. J’espère faire une grande saison. Je suis à 100%. Je pense que c’est important pour moi d’être là. Je me sens bien, les gens m’aiment. Je veux rester ici cette année, être de retour sur les terrains et si c’est possible aider le club à atteindre tous ses objectifs. J’aimerais marquer beaucoup de buts mais le plus important est d’aider l’équipe. Je suis un buteur, tout le monde aimerait être meilleur buteur et c’est l’un de mes objectifs cette saison. »

A lire aussi >> Monaco présente son maillot extérieur de façon originale

Pour l’heure, Radamel Falcao doit confirmer sa bonne préparation en match officiel. L’ASM doit négocier ce vendredi un déplacement délicat dans le stade bouillant du Fernerbahçe, à Istanbul. Un match aller du troisième tour préliminaire de la C1 déjà important pour retrouver la phase de poules de la Ligue des champions et se confronter de nouveau au meilleur de la scène continentale. Et l’autre objectif de Falcao est de redevenir un cadre de sa sélection. De capitaine, l’attaquant est progressivement devenu remplaçant des « Cafeteros » au fil de ses contre-performances Outre-Manche.

Parce que Jardim adapte son système pour lui

A lire aussi >> En vidéo : Falcao buteur avec Monaco

Habitué à jouer avec un seul attaquant depuis sa prise de fonction en 2014, l’entraîneur monégasque Leonardo Jardim instaure depuis le début de la préparation un 4-4-2. Et ce changement de système n’est forcément pas étranger au retour de Falcao, couplé à celui de Valère Germain. La doublette part avec une longueur d’avance dans l’esprit du technicien portugais, et leur entente sur le terrain est déjà prometteuse. Avec deux pointes, Falcao dispose d’un peu plus d’espace et l’attention des défenseurs n’est plus uniquement fixée sur lui. L’altruisme de Germain n’est plus à démontrer depuis son éclosion chez les pros, avec encore 14 buts, mais surtout 6 passes décisives au compteur la saison dernière à Nice.

Avant sa rupture des ligaments croisés en janvier 2014, Radamel Falcao était parti sur de bonnes bases : neuf buts en dix-sept rencontres disputées en championnat. Et avant son départ pour Manchester United, le Colombien avait encore inscrit deux buts en trois matchs. Falcao connaît la Ligue 1 et ses spécificités, et pourrait bien redevenir « El Tigre ».

D.W