RMC Sport

Gerets : « Valbuena a repris le rôle de Ribéry »

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille regrette la blessure de son milieu de terrain qui ne pourra pas jouer avec les Bleus. Il espère en revanche le récupérer rapidement pour la fin du championnat

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille regrette la blessure de son milieu de terrain qui ne pourra pas jouer avec les Bleus. Il espère en revanche le récupérer rapidement pour la fin du championnat - -

L’entraîneur de l’Olympique de Marseille Eric Gerets revient sur la blessure de Mathieu Valbuena, qu’il compare à Franck Ribéry.

Victime d’une élongation des adducteurs gauches samedi dernier face à Sochaux en championnat, Mathieu Valbuena ratera sa première sélection en équipe de France. Une vraie déception pour l’ancien joueur de Libourne, excellent depuis plusieurs mois avec l’OM. « Je suis triste pour lui. Mathieu Valbuena méritait vraiment d’aller en équipe de France. Mais je suis aussi triste pour l’OM. Le "petit" a repris le rôle qu’avait Franck Ribéry la saison passée, un rôle d’une grande importance. L’équipe nationale, c’est bien beau, mais je préfèrerais que Valbuena soit bien pour l’OM », explique l’entraîneur de l’OM Eric Gerets.

La nouvelle coqueluche du Vélodrome manquera également au moins le prochain match de championnat de son équipe à Lorient dimanche prochain. Désormais quatrième de Ligue 1 après la défaite contre Sochaux et la victoire de Nancy face à Metz, l’entraîneur phocéen est prêt à revoir les objectifs du club à la baisse. « La quatrième place nous permettrait au moins de jouer une coupe UEFA. Si on m’avait dit début octobre de signer pour une cinquième place à la fin de la saison, j’aurais dit oui tout de suite. Mais maintenant, je ne peux pas être satisfait d’une cinquième, ou d’une quatrième place. Pour terminer troisième, il faudra obtenir 6 ou 7 points de mieux que Nancy. Avec le programme qui nous attend, ce sera extrêmement difficile. Si nous ne sommes pas capables de rejouer comme on le faisait il y a quelques temps, ce sera même impossible ».

dossier :

Franck Ribéry

La rédaction avec Lionel Dian