RMC Sport

Gustavo Poyet dans Team Duga: "Bordeaux est un club vraiment amateur"

EXCLU RMC SPORT. Dans Team Duga ce lundi sur RMC, l'ex-entraîneur bordelais Gustavo Poyet est revenu sur le fonctionnement des Girondins. Avec mordant.

Gustavo Poyet n’a pas seulement parlé de l’affaire Laborde et des problèmes du mercato. Au micro de Team Duga, le technicien uruguayen pointe également le manque de connaissances footballistiques des dirigeants bordelais et s’en moque via l’affaire Toma Basic, non-inscrit administrativement par les dirigeants sur la liste UEFA.

"Tu vois qu’il y a eu une erreur administrative, que Toma Basic n’est pas dans la liste UEFA. C’est bien, ce n’était pas moi cette fois. Peut-être ils vont dire que c’était moi ? (rires) Bordeaux est un club vraiment amateur ! (Il répète plusieurs fois) Je ne sais pas encore s’ils vont partir ces dirigeants amateurs, et je ne sais pas s’ils vont arriver, les Américains. J’ai vu beaucoup de choses, les supporters ont dit qu’il fallait faire attention. C'est pour ça que j'ai préféré tout dire et ne pas attendre."

Gustavo Poyet a également pointé du doigt Nicolas De Tavernost, directeur de M6 actionnaire majoritaire des Girondins de Bordeaux: "Les Américains m’ont fait venir, ils ont recommandé mon nom à M. De Tavernost. Lui ne me connaissait pas du tout. Il a dû faire une recherche Google pour savoir qui j'étais. S’il y a une chose qui marche bien pour M. De Tavernost, c’est la presse ! C’est son boulot, il est très fort. Il connaît tout le monde mais là c’est le football et ce n’est pas la presse !"

>> Les podcasts de Team Duga

Poyet répond à la rumeur sur son agent

Gustavo Poyet a également évoqué les joueurs qu'il aurait refusés pour laisser place aux joueurs de son agent. "Je n’ai pas signé une seule fois un joueur de mon agent dans les cinq, six derniers clubs où j’étais. C’est qui l’agent de Kalu? De Basic? De Briand? Il faut le dire! J’ai beaucoup d’informations. Je te dis beaucoup d’informations. Il faut faire attention à ce qu’on dit car il y a beaucoup de problèmes légaux."

En fin de saison dernière, Gustavo Poyet avait indiqué en conférence de presse que 10 joueurs allaient partir, que 10 joueurs allaient rester et que 10 joueurs iraient jouer en équipe réserve. Toutefois, il ne regrette pas cette phrase: "Je ne regrette pas cette phrase. C’était la vérité. On était d’accord à l’époque avec les dirigeants. On avait besoin d’un milieu pour remplacer Meïté, de deux attaquants, d’un joueur pour remplacer Malcom. Ça fait 5 joueurs minimum."

RT